Israël : le gouvernement Netanyahou se déchire après le cessez-le-feu avec le Hamas

Israël : le gouvernement Netanyahou se déchire après le cessez-le-feu avec le HamasPhoto : Reuters

En Israël, le gouvernement Netanyahou semble se déchirer sur la question palestinienne. L'influent ministre de la défense a d'ailleurs décidé de claquer la porte de l'exécutif.

Déportation d’Africains en Israël : des intellectuels et survivants de la Shoah prennent position

Le cessez-le-feu signé entre Israël et le Hamas semble déchaîner les foules. En effet, Avigdor Lieberman, ministre israélien de la défense a décidé de claquer la porte du gouvernement à la suite de ce qu’il considère comme étant une « capitulation devant le terrorisme ». Selon lui, Netanyahou a décidé d’acheter la paix à court terme, sans imaginer les conséquences futures.

Ultranationaliste, il quitte le gouvernement Netanyahou

Connu pour ses positions ultranationalistes, ce dernier a ainsi fait part de sa déception et de son intention de quitter le gouvernement à la suite de l’annonce d’un accord imminent concernant un cesser le feu entre Israël et le Hamas. Un accord trouvé au prix de nombreux affrontements au niveau de la frontière israélo-palestinienne. En effet, depuis quelques jours, chaque camp a décidé de faire valoir ses positions en bombardant le voisin d’en face. 

Les Gazaouis fêtent le cessez-le-feu

Très remonté, le ministre israélien a par ailleurs appelé à des élections anticipées afin qu’un nouveau chef de gouvernement soit élu. Considéré comme étant le pouvoir en place le plus à droite de l’histoire d’Israël, l’exécutif se retrouve donc dans une situation embarrassante, vivement critiqué et pointé du doigt par l’un de ses anciens piliers.

De leur côté, les Gazaouis ont dignement fêté cette victoire, estimant qu’il s’agissait ici d’une belle revanche sur Israël. Une situation qui tranche avec l’autre côté de la frontière où, les Israéliens directement visés par les tirs ont exprimé leur inquiétude et leur mécontentement dans les rues et les réseaux sociaux.

Commentaires

Commentaires du site 0