En France, le mode de fonctionnement du parti politique La France Insoumise commence à agacer en interne. Problème ? Jean-Luc Mélenchon ne semble pas vouloir modifier sa ligne de conduite.La France Insoumise tente de faire face. En effet, un mois environ après l’épisode houleux des perquisitions, le parti politique dirigé par Jean-Luc Mélenchon essaie de faire bonne figure. Problème ? Si l’image du parti est écorchée, son fonctionnement lui, commence sérieusement à poser question. En interne, certains commencent même à s’agacer…

Le mode de fonctionnement de F.I, remis en question

Récemment interrogé, un élu s’est d’ailleurs livré à ce sujet. Absence de débat interne, dérive populaire, sectarisme… La présidence de Jean-Luc Mélenchon à la tête de la F.I commence à poser question. D’ailleurs, certains ont décidé de quitter le navire. C’est notamment le cas de Sarah Soualihi, ancienne porte-parole FI, qui a décidé de rejoindre les rangs du mouvement Générations, créé par Benoît Hamon.

Selon cette dernière, les critiques sont d’ailleurs peu à oser se faire entendre. La raison ? Les sanctions contre les voix dissidentes vont souvent de la remontrance au renvoi. C’est en tout cas ce qu’assure Sarah Soualihi, “à partir du moment où on n’est pas d’accord, on est soit viré proprement, ou pas, soit accusé d’être un ou une social-traître.” Jugé par beaucoup comme étant une grosse perte, ce départ n’a cependant pas fait changer le mode de fonctionnement du parti.

Une situation qui inquiète et qui énerve. En effet, de plus en plus de militants, s’avouent « désespérés ». Cela se fait d’ailleurs ressentir dans les sondages puisque, à gauche, ils ne sont plus que 53% à croire en Mélenchon (à -9%) et 21% en France (à -4%). Il semble ainsi y avoir urgence.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire