Opposition au Rwanda : Paul Kagame parle de Victoire Ingabire et Diane Rwigara

Opposition au Rwanda : Paul Kagame parle de Victoire Ingabire et Diane Rwigara

Interrogé au sujet de l'opposition à son gouvernement, le président rwandais Kagame a évoqué sans détour des personnalités telles que Victoire Ingabire et Diane Rwigara.

Afrique : Paul Kagame appelle les africains à ne plus attendre des baby-sitters

Présent du côté de Paris afin de participer au Forum sur la paix, le président rwandais, Paul Kagame a accepté de répondre à quelques journalistes. Au cours de son entretien, ce dernier a évoqué l’importance du développement et de l’indépendance économique en Afrique… avant de parler des opposantes au pouvoir en place, Victoire Ingabire et Diane Rwigara.

Kagame estime les critiques “injustes et prématurées”

Critiqué sur le fait que son pays soit effectivement l’objet de nombreuses critiques concernant le non-respect des droits de l’homme et des principes fondamentaux, ces critiques,  il les estime quelque peu « injustes, prématurées ».

Rappelant que le Rwanda sort tout juste d’une période sombreKagame a ainsi souhaité calmer le jeu. Ce dernier semble de même demander un peu de temps à ses homologues internationaux. Toutefois, le président Rwandais a rappelé que toutes les critiques sont bonnes à prendre et que celles-ci ont probablement permis à son gouvernement de maintenir un certain cap.

Ingabire et Rwigara, jugées comme tout le monde

Toutefois, la situation s’est un peu plus crispée lorsque ce dernier a été directement interrogé sur les opposantes au gouvernement que sont Victoire Ingabire et Diane Rwigara. 

Concernant la première, elle a été condamnée à quinze ans de prison à la suite d’un procès retentissant ayant eu lieu en 2013 avant d’être finalement graciée par le président. Selon lui, la justice néerlandaise a fourni des preuves très claires à la justice rwandaise concernant l’appartenance d’Ingabire à des mouvances extrémistes. Résultat, la justice n’a rien fait d’autre que son travail en choisissant de la condamner. 

Concernant Diane Rwigara, la justice estime que cette dernière aurait tenté de se présenter aux élections de l’an passé, en présentant une fausse liste de signatures dans le but de faire valider sa candidature. Aujourd’hui jugée, cette dernière est ainsi en attente du résultat de son procès.

Commentaires

Commentaires du site 0