Les travaux de rénovation du stade Général Mathieu Kérékou, démarrent dans quelques jours. Ce matin, le ministre des sports Oswald Homéky a procédé à la remise du site à l’entreprise chinoise chargée d’exécuter le projet. 1ier novembre 2020, c’est la date à laquelle les travaux de rénovation du stade Général Mathieu Kérékou prendront fin. Le ministre des sports l’a fait savoir aujourd’hui quand il procédait à la remise du site à l’entreprise chinoise chargée du projet. Pour Oswald Homéky,  « ce projet de réhabilitation du stade Général Mathieu Kérékou est le fruit de la belle et longue amitié qui lie les peuples chinois et béninois. Ce qui va se passer pendant les 24 mois à venir, ce stade va être entièrement réhabilité. Il y aura une amélioration technique et technologique que ce soit pour la salle de presse, les vestiaires, le système de sonorisation et le contrôle des portes qui sera désormais automatisé avec une caméra » explique le ministre. 

Il assure par ailleurs, que le Bénin s’est impliqué dans la définition du plan d’exécution du projet. L’entreprise choisie est de qualité selon lui . Elle travaillera avec une obligation de performance parce que l’Etat chinois est impliqué dans le projet informe Oswald Homéky .

Pour les usagers du stade, le ministre assure que des discussions sont en cours pour qu’ils puissent pratiquer leurs disciplines dans les autres stades du pays.

4 Commentaires

  1. Chinois, toujours Chinois.

    Il y de celà une génération que les Chinois ont bâti ce stade sous feu Mathieu Kerekou, nous revoilà avec eux. Ne pouvons nous pas créer un centre national des grands travaux et combiner les expertises locales et étrangères pour réaliser nos grands travaux nous mêmes ?

    • Et avec une telle mentalité, on veut être respecté. Bénéficier d’une expertise étrangère quand on en a besoin oui, mais pas ce genre de projet clé en mains. Ah l’homme noir!

    • @Tchité
      Le nouveau siège de l’Assemblée Nationale est toujours là, quand nous l’avons confié aux nôtres nous connaissons tous la suite n’est-ce pas?

  2. Pourvu qu’on arrive par la suite a en assurer la maintenance…c’est au Benin que j’ai des piscines olympiques transformees en lieux de rejouissance où on emet des baches avec musique, etc…

    Nous avons un total manque de respect pour le bien public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire