Après plusieurs années de détention suite à la chute consécutive aux violences post électorales de 2011 du régime de son époux, Laurent Gbagbo, l’ancienne première dame ivoirienne a retrouvé la liberté après avoir bénéficié d’une amnistie du président Alassane Dramane Ouattara.Depuis quelques mois maintenant, Simone Gbagbo est désormais une femme libre, après avoir été graciée par le président ivoirien. C’est ainsi qu’elle a fait plusieurs passages dans des églises et est allée à la rencontre des populations. Dans ses différents messages, elle a remercié le président Ouattara et attribue sa libération à une grâce divine.

Loading...

Elle, qui était appelée la dame de fer pour son autorité et ses prises de décisions radicales, prône désormais un message de paix, de pardon et de réconciliation. Lors d’une interview a un média ivoirien, Simone Gbagbo a indiqué qu’elle peut tenir des propos sévères, quand cela lui semble nécessaire mais qu’elle n’est pas une personne belliqueuse.

” Moi je n’ai jamais été une personne belliqueuse, malgré toute la campagne qui a été faite contre moi. Je suis une personne qui dit ce qu’elle pense.”

L’ancienne première dame a déclaré que son message de pardon est sincère, avant de poursuivre ” Je peux vous dire oui, je suis sincère dans la campagne que je fais. Mais je le dis parce que ne je ne suis convaincue qu’il n’y a pas d’autres voies à suivre que de pardonner, que de régler le problème entre frères, que de régler le conflit entre frères.”

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. ADO , c’est pas trop malin d’avoir accordé la grâce à cette Simone qui maintenant l’ouvre à tout va comme à son accoutumé, et puis Simone à quand ta visite à ton illustre taulard de gbagbo à la Haye , ou bien tu as peur de te faire ” daba ” par Nady Bemba ta co-épouse bien calée là-bas 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom