Trésors pillés en Afrique : le rapport commandé par Macron propose un retour définitif

Trésors pillés en Afrique : le rapport commandé par Macron propose un retour définitif

C’est un grand pas vers la restitution des œuvres africaines pillées par la France. L’historienne Bénédicte Savoy et l’économiste Felwine Sarr, deux personnes mandatées par le président Macron pour réfléchir au retour des œuvres d’art en Afrique, vont déposer leur rapport vendredi prochain à l'Elysée.

Génocide rwandais : pour Kouchner, la France a “commis une très lourde faute”

Le rapport de Felwine Sarr et de  Bénédicte Savoy risque de ne pas plaire. Il propose en  effet, une modification  du code du patrimoine français favorisant un retour définitif dans les pays africains, des objets d’arts pillés par la France pendant la période coloniale. En d’autres termes, les  objets d’art africain entrés dans les collections françaises lors de la colonisation doivent  en sortir, si l’Etat à qui ils appartiennent en fait la demande.  Si les députés français approuvent cette proposition en votant  la loi modifiant le code du patrimoine, plus de 46 000 objets pourraient être restitués aux pays africains. Actuellement cela est tout à fait impossible. Selon le droit français, ces objets d’arts sont frappés par trois principes : l’inaliénabilité, l’imprescriptibilité et l’insaisissabilité. Les yeux seront donc  tournés vers l’Assemblée nationale française si l’Elysée accepte le rapport.

Notons que les pays africains qui ne feront pas une demande formelle de restitution à la France n’auront pas droit à leurs objets d’art. « Il faudra qu’une demande émane des pays africains concernés , grâce à l’inventaire que nous leur aurons envoyé » précise Felwine Sarr. Il faudra aussi aussi que l’origine et le contexte d’acquisition de ces œuvres d’art soient clairement établis.Le Bénin a déjà déposé auprès de la France une demande de restitution de ces objets d’art. Il sera certainement le premier servi si les députés français vote cette loi qui modifie le code du patrimoine.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Ces députés français ne vont pas voté cette loi à cause de l’égoïsme et l’orgueil. D’abord quand ont parle de restitution d’objets d’arts pillés en Afrique, allez chercher à savoir si cette France n’a pas déjà fait la copie de ces objets. Retenez bien cette phrase: “La France n’a pas d’amis”. La France va remettre les objets, mais elle tendra des pièges au Africain, elle leur bloquera certaines pistes ou avantages. Selon moi cela a déjà commencé.
    Quand les africains dans les universités publiques payaient les même droits d’inscription que les étudiants français (180€) et déjà depuis le 19 novembre 2018 on augmente jusqu’à 3500€, et ainsi tournant dos à l’Afrique. Cela prouve que la France n’a pas d’amis.

  • Avatar commentaire

    Cet article est vraiment optimiste hein; pour ne pas dire plus.
    A mon humble avis, il y a loin de la coupe aux lèvres.