Tout récemment, la tension est montée d’un cran entre la Chine, les États-Unis et le Canada après l’arrestation de Meng Wanzhou, dirigeante du géant chinois des télécoms, Huawei à Vancouver.

L’affaire fait grand bruit et pourrait accentuer la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine depuis quelques mois maintenant. En effet à la demande de Washington, le Canada a procédé à l’arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière du groupe Huawei.

Les Américains lui reprochent notamment d’avoir violé les sanctions émises contre l’Iran. Meng Wanzhou, 46 ans, par ailleurs fille du fondateur de la firme internationale, risque l’extradition vers les USA et une peine de 30 ans d’emprisonnement pour conspiration en vue de frauder de multiples institutions financières. Dès l’annonce de son arrestation, les autorités chinoises ont vivement réagi. Ils ont indiqué qu’il n’y a aucune preuve qui permet d’inculper Meng Wanzhou.

Pékin hausse le ton et avertit le Canada

Ils appellent à la libération immédiate de leur ressortissante. D’après Le Yucheng, le vice-ministre chinois des affaires étrangères, l’interpellation de Mme Wanzhou au Canada constitue une grave violation de ses droits. Selon lui le Canada a “ignoré la loi” et doit se préparer à de possibles répercussions. Dans sa déclaration, le diplomate chinois livrera ceci: “La Chine exhorte vivement la partie canadienne à libérer immédiatement cette personne détenue et à veiller à protéger ses droits légaux et légitimes, à défaut le Canada devra assumer la pleine responsabilité des graves conséquences causées”.

2 Commentaires

  1. C’est une attestation arbitraire,une séquestration illégale de la part du Canada,car les États-Unis à travers ses actes pendant les deux dernières années n’ont pas respecté les droits de l’homme… l’ONU ne s’est jamais prononcé pour attribuer des sanctions aux USA suite à sa dictature judiciaire… Enfin je constate que l’attestation de la directrice sous la demande de Washington n’est que cette guerre commerciale entre ces deux puissances économiques qui est en train d’interférer leur statut diplomatique.

  2. D trump est hors la loi les usa n’ont aucun droit de dicter le commerce international. Sauf que la c’est la chine premiere puissance mondiale economique et militaire. La communauté internationale a le droit de lancer un mandat d’arrêt à l’encontre des dirigeants US pour avoir envahi un etat membre de l’onu, l’Irak sans mandat du conseil de securite, pour le mensonge du siecle a l’onu et la mort de millier de civil suite au bombardement americain

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom