Certaines forces de l’opposition politique au Bénin se retrouvent demain samedi 15 décembre 2018 à Cotonou pour la constitution de leur ‘’bloc’’.L’idée de constituer uniquement deux grands regroupements de l’opposition face à la demi-dizaine de bloc dans le camp de la mouvance présidentielle au Bénin est en bonne voie de concrétisation. Du moins d’après les dernières informations venant des forces politiques de l’opposition.

Il est annoncé pour ce samedi 15 décembre 2018, la sortie officielle du premier grand regroupement de l’opposition qui va se conformer aux dispositions de la nouvelle loi portant charte des partis politiques en République du Bénin. Ce groupe sera composé, apprend-t-on, de Restaurer l’espoir de Candide Azannai, la Renaissance du Bénin de la famille Soglo, l’Usl de Sébastien Ajavon, le Parti social libéral (Psd) aile Golou et le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep). Leur rencontre aura lieu probablement au siège du parti RB à Cotonou.

Rappelons que ces partis se sont retrouvés au siège de l’Usl mercredi dernier pour peaufiner leur accord.

Voir les commentaires

19 Commentaires

  1. republicain ou progressite ,c’est tous des anciens disciples de yayi.demain ils vont encore se réunir autour du nouveau président juste pour préserver leurs intérêts.Djogbenou doit baisser la tête et bien réfléchir car il fait la honte de notre jeunesse.

  2. disons nous la verité au benin.il y a jamais de reussite sans opposition.vous laissez le pays dans les mains de talon et de ses alliés et le peuple souffre.Je que si un jour nous voulons nous mesurer à ces grandes nations qui nous donnent des leçons de démocratie,il faut qu,on croire à une telle initiative des opposants qui dénoncent ce que les aveugles du regiment ne voient pas

  3. De quelle opposition parlons-nous en brulant la toile avec nos commentaires qui semblent donner raison aux analyses et arguments du régime de Président Patrice Talon?. Cette opposition n’est qu’une vipère qui effraie avec ses empreintes dans le sable, car une fois le vent venu qui balayera ses emprintes qui ne servent de souvenirs lointains. Le type béninois aime vivre des souvenirs passés, et avec grincements de dents et pleures nous sommes confondus aux réalités politiques et économiques qui sont devenues les vrais défis de ce pauvre pays qui essaie de maintenir sa place avec le monde à l’extérieur. Aussi longtemps que le nom Soglo continuera de faire de faire des remous politiques dans le pays, le pays vacillera toujours, car Soglo est une malédition sur le pays. Sa présidence a été un marasme parsemé d’échec sur échecs, des grèves sauvages des syndicats corrompus à la une des journaux, une corruption galopante, une économie déplumée qui faisait même aboyer les chiens. Thomas Boni Yayi eh oui! Boni Yayi, il avait fait une fausse promesse aux Béninois qu’il redressera l’économie parce qu’il est maître en matière. Pendant toute sa gouvernance le pays a été plongé dans une crise économique chronique où ses savoirs en la matière l’ont abandonné, et notre sage en économie fut constraint d’emprunter de l’argent de gauche à droite de quoi à y hypthèquer le pays entier. Car une mauvaise tête plus une mauvaise tête  n’égalent pas une bonne tête. Car Soglo et Yayi ne mettront jamais le pays sur la bonne voie. Le parlementaire AZANAi manque la maturité politique, et est impatient dans ses dialogues politiques. Alors ce groupe d’oppositions sont loin du jeu politique au Bénin. 

  4. Cette opposition pense que, comme selon elle les béninois sont mécontents, ils s’aligneront pour remplir les urnes en sa faveur. Elle sera grandement déçue.

    • Ratisser large…?..et la suite…?

      Ils vont se manger encore les nez après..la victoire..des petits coups bas…pour des petits avantages..sans compter les sauts d humeur de azanai

      Je préfère mitopké dans les combinaisons de positionnement de l’opposition..

      L’instabilité mentale de azanai…est comme une taupe ..dans cette opposition..

      Méfiance…!!!

  5. En réponse..à sonagnon…je dis méfions nous des rupturiens…

    L’enjeu..est grand pour eux…et ils livreront bataille..jusqu’au dernier poilu….

    Encore…que djogbenou..qui constitut..une arme redoutable…ne faciletera pas la tache aux opposants..à condition…des menaces sérieuses..ne pèsent sur eux en cas de triche..

    Ils ne connaissent que les rapports de force..et les menaces..claires…

    • Rien n’a encore changé dans le dispositif de l’organisation des élections. L’équipe qui est à la CENA est fiable, donc moi j’ai confiance.

      Seulement, si Djogbénou cherche à faire comme le Président du conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire sous Gbagbo, il connait la suite.

      • D’abord..je ne crois pas que l’opposition participe à une élection..

        Et si par hasard..elle participe..djogbenou n’hesitera pas à redresser des suffrages..en faveur de son camp…

        Quelques faits..

        Depuis qu’il est là..par des jeux de passe passe..a t il jamais pris une décision contraire à la rupture..?

        De tout façon…c’est lui qui est le stratège,le cerveau..de toutes les décisions..du gouvernement…il ne peut donc pas se dédire..

        Aussi…si nous pensons…que les positions acquises par le clan talon…peuvent etre mises en causes par la démocratie..et le suffrage…on se trompe

        Ils seront prets à tout…sauf..si l’opposition…se dote des moyens…de coercitions crédibles……avec une possibilité de tout mélanger..dans le pays..

        • Les résultats pour les législatives sont proclamés au niveau des organes décentralisés de la CENA je crois.

          Et s’il va annuler des suffrages en faveur de Talon, qu’il se rapproche de son collègue de la Côte d’Ivoire pour savoir ce que ça coûte.

          • Prions dieu…!!!

            Et pour ça..je vais me mettre en jeun..pendant 40jours..en récitant la sourate bakara..7 fois par jours

            Et me faut pour celà…7 boeufs noirs..

            La téte d’un prince d’abomez..de porto novo..et d’un adja..meme vivant à l’étranger..

            Le résultat sera garanti..paroles du sultan..

  6. Bravo !!!

    Avec cette configuration et FCBE en en avant garde, des wagons entiers de députés de l’opposition prendront d’assaut le palais des gouverneurs à Porto Novo.

    Vive l’alternance qui passe par le contrôle du parlement.

  7. Et Talon rentrera pour toujours dans l’histoire comme le premier à donner un coup de pied dans le foutoir qui nous servait jusque-là de lanterneau politique. Mouvanciers ou opposants, regroupez-vous pour proposer à l’électorat une offre politique claire…C’est tout ce que l’on vous demande. Même si nous savons au fond de nous que ce sont juste les enveloppes (blocs) qui changent de nom et que le contenu ( acteurs) demeure en réalité le même

  8. Une opposition à Talon serait bien mais pas avec des gens qui ont conduit politiquement le pays dans ce état avec l’argent qu’ils recevaient de ce Talon et qui l’ont aidé à accéder au pouvoir.
    Pas une opposition d’aigris qui, s’ils étaient maintenus à la table d’appauvrissement de la nation ne seraient pas aujourd’hui en train de vilipender Talon.

Répondre à Magbedo Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom