L’arrestation du tout-puissant patron japonais de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn avait suscité la stupéfaction. Malgré sa mise en détention , il garde le soutien de certains de ses partenairesCarlos Ghosn est une figure incontournable et très influente de l’économie japonaise. Il est la pierre angulaire de l’association des deux géants de l’industrie automobile que sont le groupe français Renault et la marque japonaise Nissan.

Carlos Ghosn est soupçonné par la justice japonaise d’avoir dissimulé près de 40 millions d’euros de revenus en tant que patron de Nissan. Suite à ce scandale d’évasion fiscale, il fut destitué de son poste de patron de Nissan. Cependant, son rôle au sein de l’organigramme de Renault ne souffre d’aucune ambiguïté pour le moment.

Tout récemment, le conseil d’administration du groupe Renault a décidé de maintenir ” le dispositif actuel de gouvernance arrêté le 20 novembre 2018″ et donc, conforter Ghosn dans ses fonctions. Même s’il ne peut pas assumer ses fonctions depuis sa cellule de prison, il conserve son poste de PDG du groupe Renault. La marque au losange ne souhaite donc pas prendre de décisions précipitées concernant cette affaire qui suit actuellement son cours.

9 Commentaires

  1. Avec ces 45000 euros par jour il n avais vraiment pas de quoi survivre…. 
    Ne pas oublier les suicide au technocentre grâce à son management ignoble

  2. la france étant une ripoublique corrompue jusqu’à la moelle, pas étonnant qu’un patron voyou soit maintenu à son poste (coome breton, lauvergeon…) : il ne s’agit en rien d’une victoire innatendue 🙂

  3. Personne ne connait encore la matérialité des faits reprochés quoique je n’ai perso, pas de gros doutes…
    Cependant, l’enchainnement des choses me fait craindre pour l’Europe :

    – Partout les nationalistes tirent à boulets rouges sur l’Europe (Autriche, Italie, Hongrie, Pays-Bas…)
    – L’Ukraine qui recommence à s’agiter contre la Russie, financée par les US,
    – Les gilets jaunes qui plombent l’économie française (petits magasins, tourisme, emplois) à un moment critique (Noël) sous-prétexte de la défendre.
    – Pendant ce temps Amazon et autres cartonnent pour remplacer les magasins fermés
    – Les extrêmes ( fachos, cocos et MELENCHON “le sacré”)s’engouffrent par la porte tenue ouverte par les gilets jaunes
    – MERKEL se fait dégager dans son pays,
    – le Kosovo s’arme et la Serbie fourbit ses armes…
    – la 1ère Ministre britannique essaye de remettre le couvert et modifier l’accord prévu avec l’UE,

    Pendant ce temps, la Chine va s’accorder avec les USA qui tentent d’écraser tout le monde, la Russie avance ses pions au Moyen-Orient et en Afrique…

    Pas à dire, sale temps pour l’Europe.

    • Et bien sûr, au placard l’architecte (GHOSN)du consortium mondial en passe d’être le plus puissant du monde (NISSAN-RENAULT), dans une industrie de 1ère importance (l’automobile).

      Pas à dire pas de bol pour l’Europe en ce moment…

  4. Quoi qu’il arrive Carlos restera un grand monsieur, IL ne faut pas le condanner ce qui se passed est un coup de Nissan, IL banir les voiture japonaises sand lui Nissan n’existerais plus.

  5. Après, il pourra continuer à déclarer aux yeux du monde, tout comme Zarkozy, après toutes les idioties commises qu’il n’a fait que défendre les intérêts de son pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom