A peine signé, le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU suscite déjà des réactions. En effet, le nouveau président élu au Brésil a annoncé qu’il allait retirer son pays de cet accord signé par les dirigeants actuels la semaine dernière. Il également profité de l’occasion pour tacler la France.

Le nouveau président élu au Brésil, Jair Bolsonaro, a envoyé un message fort hier dans une allocution diffusée en live sur Facebook dans la soirée d’hier. Il s’est, à cette occasion, prononcé sur le phénomène des migrants et le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU signé par plusieurs pays la semaine dont son pays le Brésil.

Si le président élu d’extrême droite Jair Bolsonaro affirme qu’il n’a rien contre les migrants et déplore que son pays ait signé le pacte récemment, il estime tout de même que le brésil devrait définir des critères rigoureux d’entrée sur le territoire et souligne que son gouvernement allait révoquer ce pacte.

Nous ne sommes pas contre les immigrants, mais nous devons avoir des critères très rigoureux pour entrer au Brésil. Nous allons dénoncer et révoquer ce pacte sur l’immigration

Jair Bolsonaro

Bolsonaro tacle la France

Le futur président brésilien qui est “un fan” de Trump est allé dans le même sens que lui qui, pendant la campagne en 2015, avait affirmé que la France n’était plus un lieu sûr comme auparavant pour appuyer ses propos sur le phénomène des migrants. A l’époque Trump était allé jusqu’à dire que “Il y a des quartiers qui sont radicalisés, où la police refuse d’aller. Ils sont terrifiés“.

Hier le Trump brésilien s’est penché sur le fait que l’intolérance tend à grimper en France avec l’arrivée des migrants alors que “le peuple français les a accueillis de la meilleure façon possible“. Cela s’explique selon lui par le fait que “ces gens là (…) n’abandonnent pas leurs racines et veulent faire valoir leur culture, leurs droits acquis et leurs privilèges“. Jair Bolsonaro a affiché sa volonté de ne pas tomber dans les mêmes travers.

La France souffre à cause de ça, une partie de la population, une partie de l’armée, une partie des institutions commencent à se plaindre de ça. Nous ne voulons pas de ça pour le Brésil

Jair Bolsonaro

2 Commentaires

  1. Exactly
    L’islam radicale , est un vrai danger pour l’occident

    Au Bénin, nous avons des musulmans sans problème…….cela explique  que certaines personnes sont bien des sauvages dans l’islam du dessus du Sahara 

  2. Ces gens là..non seulement ils n’abandonnent pas leurs cultures islamistes intolérables, mais ils les imposent au peuple qui les ont accueillis…La colère gronde en France et il ne serait pas surprenant que le peuple français règle cette contradiction intolérable dans le sang….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom