Au Brésil, un bébé est né suite à une greffe d’utérus depuis une patiente décédée. Une véritable première qui ouvre la porte à de nouvelles opérations et de nombreux bouleversements.Au Brésil, la toute première naissance d’un enfant né via un utérus transplanté a été officialisée. C’est en tout cas ce qu’annonce la revue britannique The Lancet ce 5 décembre ajoutant que sept mois après sa naissance, l’enfant se portait à merveille. Une formidable avancée pour la science qui donne également espoir à de nombreuses familles se trouvant dans l’incapacité d’avoir des enfants.

Un véritable exploit pour la médecine

La première greffe du genre a effectivement été menée en 2013, en Suède. Depuis, trente-neuf transplantations ont été réalisées, dont onze ont directement conduit à une naissance. Cependant, toutes ces dernières ont eu lieu via des patientes vivantes. La greffe réalisée par les médecins de l’hôpital de Sao Paulo est ainsi la toute première à avoir été couronnée de succès, les quelques opérations du genre, menées aux USA, en République Tchèque ou encore en Turquie se sont toujours soldées par un échec. 

Une situation qui semble réjouir le docteur Dani Eizenberg, auteur d’étude sur le sujet. En effet, ce dernier estime que le recours à des donneurs décédés élargit considérablement le champ d’action des médecins et l’accès au traitement. Toujours selon Eizenberg, la médecine de s’appuyer sur un réservoir plus vaste de donneurs, ajoutant que cela permettra également aux familles de dépenser moins d’argent. Enfin, les risques pour le donneur vivant sont considérablement réduits.

Enfin, selon le professeur Andrew Shennan, cette réussite ouvre la voie au don post mortem, comme pour d’autres organes. Une excellente nouvelle pour les femmes qui souhaitent avoir un enfant, mais qui en sont incapables, qui de fait, se retrouvent moins dépendantes. En France, sur les 6105 greffes réalisées en 2017, seules 629 l’ont été grâce à des donneurs vivants.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom