En France, la crise qui entraîné la généralisation des manifestations des gilets jaunes a fait réagir le Président Macron lundi dernier. Après les annonces qui ont surpris plus d’un, la galaxie des partisans de Macron s’est quelque peu interrogé sur le maintien du premier ministre au gouvernement.

La crise qui secoue la France depuis plusieurs semaines a fait réagir le numéro un français qui a fait des annonces pour calmer les tensions. Et dans la soirée du lundi dernier, le Président Macron s’est adressé à la nation à travers une allocution télévisée qui a été largement suivi par ses compatriotes et même au-delà des frontières.  Si on peut dire sans risque de se tromper que les annonces faites par le numéro un français vont avoir une incidence financière non négligeable, il convient de faire noter que la question du maintien du premier ministre Edouard Philippe a été évoquée dans la macronie à cause du scepticisme qu’il a affiché après l’annonce des mesures selon un hebdomadaire satirique français.

Le lundi matin, Edouard Philippe disait déjà qu’il était impossible de satisfaire toute les revendications mettant en avant le fait que la dette a largement augmenté en dix ans. “Il est quand même effrayant de constater que la dette a augmenté de 35% en 10 ans. Nous la laissons à nos enfants. c’est pourquoi il est impossible de satisfaire toutes les revendications“, aurait-il affirmé. Après l’annonce de Macron, ce dernier serait enétat de chocface au “plan de pouvoir d’achat” qui sera régler par le déficit.

Macron charge ses technos

Dans l’équipe gouvernementale il n’est pas le seul a avoir affiché son scepticisme, d’autres ministres n’ont pas caché leur doute sur la mise en œuvre de ces mesures à en croire “le Canard enchaîné” qui l’a mentionné dans sa parution d’hier Mercredi 12 Décembre 2018. Il s’agit des ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et celui de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire. Selon le même média, le président français s’en serait pris à ses technocrates. Je ne veux plus entendre parler de ces technos, qui, d’ailleurs, ne comprennent rien à rien“, aurait affirmé le numéro un français.

Pour rappel, le Président Macron a fait des annonces concernant des mesures sociales pour calmer la tension en France qui sont évaluées entre “8 et 10 milliards d’euros” selon les estimations lundi dernier de Olivier Dussopt, ministre de l’Action et des comptes publics. Il s’agit entre autre d’exemption de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros par mois et heures supplémentaires payées “sans impôts ni charges” et de l’augmentation de 100 euros des salaires au niveau du Smic.





LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire