Le Prd a quitté le Bloc républicain il y a quelques semaines. Karim da Silva ne digère pas cette décision du parti. Il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse qu’il a organisé hier mercredi 05 décembre à Porto-Novo. C’est le quotidien de service public La Nation qui a rapporté l’information. Parti pour fusionner  avec le Bloc Républicain, le PRD a finalement décidé de faire  cavalier seul. Ce choix des Tchoco Tchoco ne rencontre pas l’assentiment de Karim da Silva, président  du  conseil des sages de la ville capitale. Pour  le patriarche, cette décision du PRD le  rapproche plus de l’opposition. Une option politique qui  a retardé le développement de la ville depuis le régime Soglo selon lui. « Trente  ans d’instabilité politique ça suffit » s’est indigné M da Silva« Aujourd’hui, on a honte de Porto-Novo qui ne ressemble pas à la capitale d’un  pays…Je ne suis pas contre Adrien Houngbédji, mais  je suis contre  sa politique  » poursuit-il. 

Pourquoi quitter le Bloc républicain pour une simple question de logo?

Il demande aux Porto-noviens de penser au développement de  la ville en s’écartant de la vision politique du président  de l’Assemblée nationale. Le   président  du conseil des  sages de Porto-Novo  dit ne pas comprendre comment le PRD  a pu se retirer du Bloc Républicain  à cause d’une simple question de logo. Pour  Karim da Silva, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Le PRD devrait faire des concessions comme les autres partis politiques pour  rester dans  ce grand ensemble politique comme voulu par le chef de l’Etat.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. Il commence à nous les casser ce vieux… Toujours là à radoter. Si Hagbê était resté dans le bloc aurait il tenu ce discours ? Lui aurait il exigé le développement de Porto? Je commence vraiment à douter de sa pseudo sagesse.

  2. Ce que dit Monsieur da Silva n’est pas pertinent. L’image de Porto-Novo importe nous tous. Cela ne doit pas être alligné sur le compte de la politique d’un seul parti ou de son leader, fut-il établi dans la capitale ou pas. Si c’est parceque le PRD n’aurait pas fait assez de SALAMALEKOU a l’endroit des différents Présidents de la République que Porto-Novo n’a pas été développée et embellie, alors le pays et son peuple seraient mal barrés. Le développement de la capitale du pays requiert l’engagement de tout un chacun et ne saurait être abandonné à la merci du résultat des calculs politiques politiciens. Talon ne pourra pas faire de miracle au Bénin. Tout ce qu’il aura fait, il le fera par les ressources du pays et non de sa propre poche. On n’a donc pas besoin de perdre son âme pour lui faire des allégeances particulières pour ce qu’il fait. Si Monsieur da Silva préfère se faire bon apôtre de Talon et en tirer gratifications personnelles, c’est bien son affaire, cependant c’est aussi de bon droit que le PRD et Adrien Houngbedji choisissent de leur côté ce qui semble leur être cher. Car dans la vie il faut savoir se tenir à quelque chose.

  3. de Silva, tu nous gonfles. Depuis le temps du conseil présidentiel, tu ne cesses de nous fatiguer. Tu es à la retraite, tu as toujours ****, tu veux quoi encore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom