Laeticia Hallyday : sa nouvelle décision qui va enrager David et Laura

Laeticia Hallyday : sa nouvelle décision qui va enrager David et LauraLaeticia Hallyday - Photo : BelgaImage

La veuve du Taulier alors même que les débats juridiques sur l’héritage du Rockeur poursuivent leur cours en France, décide contre toute attente et très unilatéralement de mettre en vente un des plus beaux sinon le plus luxueux des biens immobiliers de Johnny Hallyday.

Affaire Zemmour – Hapsatou Sy : le coup de gueule de Laurent Ruquier

Une villa sur l’île de Saint-Barthélemy, une île francophone des Caraïbes. Tel est le bien que Laeticia Hallyday, selon un média français, met en vente. Dénommée ‘’Joy’’, elle serait la réplique selon la presse people française d’une autre demeure, appelée ‘’Jade’’ ;  Jade et Joy étant les prénoms des deux filles Hallyday de Laeticia.

Evaluée à 13 millions d’euros, la villa serait telle la demeure des dieux ; équipée de tout le confort et les commodités inimaginables, allant de la salle de cinéma au hammam, en passant par la salle de fitness ou encore la chambre froide en cuisine. Le Chanteur n’ayant pas lésiné sur le luxe afin de faire de cette maison selon la presse, « l’écrin de son amour pour Laeticia ».

Recel d’héritage ?

La veuve du Taulier aurait-elle le droit de disposer, ne parlons point encore de dissimulation, à son entendement de biens, qui entreraient dans le contentieux l’opposant à David Hallyday et laura Smet , les fils aînés de Hallyday, sur l’héritage paternel ? Seule la justice pourra y répondre ; en tout état de cause, les enfants aînés ne goûteront que très modérément cette énième bravade de leur marâtre qui montrerait par cette mise en vente sa volonté ferme de leur couper l’herbe sous les pieds.

Cependant, il est à noter que selon l’article 778 du Code civil français, « Constitue un recel toute manœuvre dolosive, toute fraude commise sciemment et qui a pour but de rompre l’égalité du partage, quels que soient les moyens employés pour y parvenir ».  En ce sens, tout héritier qui détiendrait des biens et valeurs ayant dépendu de la succession doit les révéler à ses cohéritiers. A défaut, il se rend coupable de ‘’recel successoral’’. Une disposition légale qu’ignore peut être Laeticia.

Commentaires

Commentaires du site 0