Aujourd’hui, l’Etat Islamique n’est plus aussi puissant qu’il a pu l’être il y a de ça quelques années. Résultat, sa stratégie a été modifiée, bien que la finalité soit toujours la même, frapper et faire mal.

Récemment interrogé au sujet du double meurtre commis le weekend dernier dans la région de Marrakech, au Maroc, Abdelhak Bassou, ancien directeur des renseignements généraux marocains a accepté de revenir sur cet acte terroriste. Selon lui, la stratégie employée par l’État islamique est claire et définie.

L’objectif numéro un ? Attiré, convaincre

Ainsi, Daesh semble dans un premier temps attirer dans ses filets des personnes se trouvant dans une situation économique et sociale des plus instables. Parmi ces suspects, nous retrouvons de nombreux jeunes qui ont connu la prison ou la justice à cause de petites délinquances. Perdus, marginalisés, ces derniers sont donc des proies faciles pour l’organisation terroriste. La suite ? L’idée étant de toucher au plus vite et au plus fort, Daesh va donc désigner ses cibles.

Pointant du doigt les pays à toucher, l’organisation laisse certains de ces anciens combattants revenant chez eux « faire le travail ». En outre, les personnes isolées et recrutées comme expliqué ci-dessus sont également à même d’œuvrer au nom de l’EI. Aujourd’hui, l’organisation terroriste ne prend même plus la peine de revendiquer ces attaques, se contentant simplement de les relayer via ses services de presse.

Daesh joue sur la transmission de l’information

Résultat, il est très facile pour Daesh de faire croire à une attaque, quand elle n’a rien à voir dans l’histoire. En effet, ses services de presse et de communication sont relativement suivis et l’information circule très rapidement, notamment via les réseaux sociaux. Ces relais servent d’ailleurs les différents autres groupuscules et individus qui, touchés, vont être incités à faire de même. Aujourd’hui, la stratégie de l’EI passe donc par un recrutement direct, une transmission de l’idée et de l’information avant d’appeler de manière indirecte au passage à l’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire