Non déclaration de patrimoine au Bénin : Il faut maintenir 6 mois du traitement des députés concernés, selon J.B Elias

Non déclaration de patrimoine au Bénin : Il faut maintenir 6 mois du traitement des députés concernés, selon J.B Elias

L’émission l’Hebdo de la radio Océan Fm a reçu hier vendredi 07 décembre, Jean Baptiste Elias. Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption a parlé des dossiers de corruption portés à la connaissance de sa structure.

Soutien à Kemi Seba : Le franc Cfa brûlé à Cotonou hier

Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption a évoqué le cas des personnalités qui rechignent encore à déclarer leur patrimoine. A l’en croire, il y a un ministre  qui ne l’a pas encore fait  au 1er octobre 2018.  LAnlc par sa   « modeste personne a écrit à la Cour suprême pour demander qu’il soit traduit devant la justice. Ensuite, au niveau de l’Assemblée nationale, il y a dix députés qui au 1er octobre 2018 n’ont pas fait leur déclaration de patrimoine alors qu’ils sont en place depuis plus de trois ans  et  demi»  a déclaré Jean Baptiste Elias.

«Je n’ai jamais dit qu’il n’y a pas de dossier Maria Gléta, ni machines agricoles» 

Il dit avoir  écrit  au président de la Cour suprême pour lui demander de prendre les sanctions prévues par les textes   en vigueur à  savoir  maintenir  six mois  de leur traitement. Concernant les autres dossiers  de  corruption, le  président de  l’Anlc  souhaite que les différentes personnes impliquées remboursent les fonds dilapidés.  Jean Baptiste Elias a par ailleurs opiné sur d’autres présumés dossiers de corruption. Il s’agit des affaires machines agricoles et Maria Gléta. A l’en croire, aucun de ces dossiers n’est à son niveau. « Je n’ai pas les dossiers, je ne peux pas parler de ça. Mais je n’ai jamais dit qu’il n’y a pas de dossier Maria Gléta, ni machines agricoles » a-t-il précisé. Pour rappel, le Bénin   célèbre la 13 e  édition de la  Journée  nationale de lutte contre la corruption lundi prochain. Une journée qui a pour thème : « Jeunesse engagée dans la lutte contre  la corruption ».

Commentaires

Commentaires du site 0