Le Pacte mondial des Migrations de l’ONU suscite actuellement de nombreuses controverses, notamment en Europe, avec les partis de l’extrême droite.Ce pacte s’est même invité au menu des gilets jaunes en France, qui manifestent depuis plusieurs semaines maintenant pour réclamer de meilleures conditions de vie. De nombreux pays où les partis d’extrême droite sont populaires, le pacte n’est pas vu d’un bon œil.

Alors que 150 pays se réunissent ce lundi à Marrakech, au Maroc, pour approuver le Pacte mondial sur les Migrations sous l’égide des Nations unies, de nombreux pays et pas des moindres ont annoncé qu’ils ne se rendront pas au Maroc pour ratifier le pacte. Le texte vise en premier lieu à mieux contrôler les migrations et à garantir les droits des migrants. Malgré les réticences de plusieurs pays, le pacte sera adopté ce lundi. Lors d”une conférence de presse à Marrakech, Louise Arbour, la représentante spéciale de l’ONU pour les migrations a précisé qu’il n’y a aucune ambiguïté concernant le pacte et ne comprend pas les crispations. ” Il est étonnant qu’il y ait eu autant de désinformation à propos de ce que le Pacte est et de ce qu’il dit (…), il ne crée aucun droit de migrer, il ne place aucune obligation sur les États.” affirme la diplomate Onusienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom