En France, Alexandre Benalla est suspecté de n’avoir jamais rendu ses passeports diplomatiques alors qu’il s’y était engagé par écrit, le 23 mai dernier.En France, l’affaire Benalla continue de faire parler, prenant par la même occasion des aires de règlements de comptes entre l’Élysée et le principal visé. Aujourd’hui, l’outil de la discorde porte sur des passeports diplomatiques que Benalla aurait décidé de ne pas remettre aux autorités alors qu’il s’y était au préalablement engagé.

Des documents signés Benalla, retrouvés par BFMTV

En effet, selon les informations de la chaîne d’information BFM TV, Alexandre Benalla aurait, le 23 mai dernier, signé un document via lequel il s’engageait fermement à rendre ses deux passeports diplomatiques. Toutefois, selon Mediapart, ce dernier en aurait encore au moins un en sa possession et l’aurait d’ailleurs utilisé dans le cadre de ses récentes visites en Afrique.

Une information qui pourrait pousser les autorités à réagir. En effet, interrogé le 19 septembre dernier par la commission d’enquête du Sénat, Alexandre Benalla avait affirmé – sous serment – avoir déposé ses passeports, à l’Élysée. Résultat, le ministère des Affaires étrangères a décidé de monter au créneau, assurant être actuellement en train d’examiner “les suites à donner, y compris judiciaires“.

Macron, mal à l’aise par rapport à la situation

Dans un courrier envoyé le 26 juillet dernier par Orsay, le ministère réclamait déjà la restitution de ces deux passeports. Un refus d’obtempérer qui pourrait d’ailleurs cacher autre chose. En effet, l’Élysée craint par exemple que Benalla ait noué des relations commerciales avec certains partenaires alors qu’il était en poste à Paris. Une situation qui éclabousserait de fait, le président Macron, qui lui aurait rendu la tâche aisée en le laissant profiter des avantages fournis par le statut de diplomate.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire