Invité à discuter du côté d’Ankara, le sénateur américain Lindsey Graham a assuré que les Etats-Unis se devaient de “s’occuper” du cas Mohammed Ben Salmane.Entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, les relations diplomatiques pourraient subir les conséquences de l’affaire Khashoggi. Récemment, Lindsey Graham, sénateur de caroline du sud, a d’ailleurs assuré qu’entre les deux états, la situation ne s’améliorera pas tant que personne ne se sera « occupé » du prince héritier, Mohammed Ben Salmane.

Un sénateur souhaite qu’on “s’occupe de” MBS

Invité du côté d’Ankara, en Turquie, l’influent sénateur n’a toutefois pas précisé le fond de sa pensée et n’a donc pas précisé ce qu’il sous-entendait par le terme « s’occuper de ». Cependant, en prêtant attention à son discours, nous pouvons assez facilement nous rendre compte que Washington ne devrait laisser aucune liberté aux personnes impliquées dans cette affaire. 

À la fin du shutdown, l’administration devrait d’ailleurs réintroduire les sanctions contre les personnes visées. Résultat, il y a fort à parier que sa petite phrase englobait en fait un tout, et peut, potentiellement, concerner toutes les personnes impliquées dans la mort du journaliste Jamal Khashoggi.

Les Etats-Unis veulent punir MBS, Trump le soutien

Au mois de novembre dernier, le Trésor américain annonçait avoir pris des dispositions à l’encontre de 17 ressortissants saoudiens, afin de les sanctionner pour leur implication dans l’affaire Khashoggi. Cependant, le président américain lui, semble vouloir défendre son ami Mohammed Ben Salmane Al Saoud, rappelant les investissements de ce dernier dans l’économie américaine, notamment en matière d’armement, mais également pour leur partenariat politique en vue de contenir l’influence grandissante de l’Iran au Moyen-Orient. 

Assassiné le 2 octobre dernier du côté d’Istanbul, ce dernier aurait été victime d’un piège tendu par Riyad. Journaliste dissident, expatrié aux Etats-Unis, Khashoggi est notamment connu pour avoir ouvertement critiqué la politique menée par le prince héritier, MBS. Si ce dernier nie toute implication dans cette histoire, la Turquie et les Etats-Unis assurent eux, disposer de preuves irréfutables. « Nous allons dire de manière irrévocable que MBS était au courant et qu’il est responsable du meurtre de Khashoggi » a d’ailleurs clamé Lindsey Graham.

3 Commentaires

  1. Dites ce que vous voulez mais vous ne pourrez jamais prouver que MBS n’a pas commandité le meurtre du journaliste, faites tomber autant de têtes que vous voulez mais tant la tête de MBS reste sur ses épaules vous n’avez rien fait. Vous prenez les gens comme des idiots c’est ce qui me fait mal.vous êtes puissants, qui peut vous juger? Personne, alors tranchez autant de têtes que vous pouvez pour préserver vos intérêts

  2. Les Etats-Unis soutiennent depuis trop longtemps l’Arabie Saoudite et au moment où le pays semble prêt à une inflexion positive, c’est le président qui seul décide de fermer les yeux et de renforcer encore plus les liens… Les sénateurs américains ont beaucoup de pouvoir rt ils ont beau connaître la véritable nature du régime saoudien et de ses dirigeants, à la fin c’est Trump qui décide. On parlait d’un président américain sous influence russe, il apparaît que l’influence est saoudienne.

  3. Soit sur et certain que Trump et usa soit toujours avec MBS car la famille royale saoudite une vache qui donne toujours du lait freche

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom