L’Office central de répression du trafic illicite des drogues et des précurseurs (Ocertid) du Bénin a saisi à l’aéroport de Cotonou, 1,813 tonne de Khat en provenance d’Addis-Abeba. La marchandise interceptée et présentée aux médias vendredi 25 janvier 2019 à Cotonou, est répartie en plusieurs colis en fonction des destinations notamment les Etats-Unis et l’Europe.

Loading...

Selon les propos du porte-parole de la Police républicaine, le contrôleur général Pascal Odeloui, c’est la manœuvre d’un vaste réseau de trafiquants qui veulent se servir du Bénin comme une plaque tournante de leur commerce illicite de cette variété de drogue encore peu connue dans ce pays. Dans leurs stratégies, ces trafiquants présentent le produit comme étant des feuilles de moringa.

« Le mode opératoire de ce réseau, c’est que ces trafiquants procèdent au recrutement de leurs compatriotes vivant dans les pays ciblés. Ceux-ci, à leur tour, utilisent des compatriotes béninois pour atteindre leur objectif. Ils récupèrent leurs adresses et les envoient à leurs recruteurs. Et c’est à ces adresses que plusieurs cartons sont expédiés puis réexpédiés vers les Etats-Unis et l’Europe » rapporte le porte-parole de la Police républicaine. A l’en croire, le patron de ce réseau a avoué à la Police qu’avant le Bénin, ils ont exercé en Angola.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Toute..cette drogue…c’est juste pour la consommation mensuelle…de nos contradicteurs..baye fall du forum…

    Ils en ont besoin…et c’est vital pour eux….

    Ils sont capables de nous dire…que cette herbe qui tue…était destinée à ajavon….!!!

    Les salauds…!!!

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom