Le groupe terroriste Boko Haram est en train de se refaire une vitalité grâce à la branche affiliée à l’État islamique et cela inquiète fortement des pays du lac Tchad tels que le Niger et le Nigeria.Selon de nombreux experts, la branche de la pègre islamique qui a fait allégeance à l’organisation de l’Etat islamique, a adopté un mode opératoire qui fait trembler des pays bordant le bassin du lac Tchad. L’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) dirigé par Habib Yusuf, l’un des fils du fondateur de Boko Haram, Mohamed Yusuf mène désormais des attaques ciblées contre les militaires.

Il y a 4 ans l’historique chef terroriste de Boko Haram, Abubakar Shekau fut remplacé à la tête de l’ISWAP par Habib Yusuf dit Abou Mosab al-barnaoui. Ce dernier serait plus efficace selon les dirigeants de l’EI. Avec Habib Yusuf comme leader, l’ISWAP s’est structuré et a acquis des moyens financiers et humains conséquents.

Nouveau chef, nouvelle méthode

L’organisation a aussi renforcé son arsenal militaire. Le mode opératoire de l’organisation terroriste a aussi évolué. Les combattants de l’organisation s’attaquent peu aux populations civiles, ils ciblent plus les militaires en les attaquant et en s’emparant de leurs armes, munitions et véhicules. La nébuleuse terroriste dispose désormais de missiles et de chars ce qui donne plus de poids à sa capacité de nuisance. On peut constater cette nouvelle donne sur le terrain.

Au Nigeria, où la secte islamique est fortement implantée, les soldats peinent à faire face aux différentes incursions des terroristes. Ainsi, plusieurs bases militaires nigérianes ont été attaquées occasionnant de nombreux morts du côté des soldats. Le Niger doit aussi faire face fréquemment aux attaques de Boko Haram notamment dans sa partie Ouest.

Tout récemment, le Niger a lancé une vaste opération militaire contre le groupe terroriste qui s’est traduit par d’énormes pertes côté terroriste selon un communiqué des autorités nigériennes. Cependant, la nouvelle stratégie adoptée par les terroristes risque de compliquer considérablement la tâche aux armées Nigériennes et Nigérianes.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom