Les récentes révélations concernant Carlos Ghosn risquent de mettre à mal sa défense. Un nouveau coup dur pour l’homme d’affaires français, incarcéré au Japon depuis mi-novembre.Alors que sa femme a récemment pris sa défense dans une lettre visant à dénoncer ses conditions d’emprisonnement, Carlos Ghosn lui, continue de mener son combat judiciaire. Assurant être innocent de tout ce qui lui est reproché, l’homme d’affaires français doit aujourd’hui faire face à de nouveaux éléments qui viennent contredire sa défense.

Loading...

La défense de Carlos Ghosn, au plus mal

Arrêté le 19 novembre dernier à Tokyo, quelques minutes seulement après son arrivée sur le sol nippon, Carlos Ghosn a été accusé notamment d’avoir dissimulé une énorme partie de ses revenus au fisc japonais. Face à cette situation, l’ancien patron de l’alliance Renault-Mitsubishi-Nissan tente tout de même de faire bonne figure et ses conseillers ont d’ailleurs demandé sa remise en liberté surveillée. Malheureusement pour lui, de nouveaux éléments à charge viennent compromettre sa défense.

Ghosn, sept millions pour une seule réunion

En effet, selon les informations du média Les Echos, Carlos Ghosn aurait fondé en 2017, Nissan Mitsubishi BV, une entité chargée de gérer et répartir les bonus alloués aux salariés des deux sociétés. Co-dirigeant de cette structure, en compagnie des deux dirigeants des sociétés Mitsubishi et Nissan, ce dernier aurait reçu l’interdiction de percevoir les bonus proposés par cette nouvelle structure. Or, sans prévenir ses deux associés, Carlos Ghosn aurait passé un accord secret avec cette société, afin de percevoir certaines primes.

Résultat, c’est un chèque d’environ 7 millions d’euros qui aurait été signé à son nom alors que ce dernier n’aurait assisté qu’à un seul meeting en l’espace d’un peu plus d’un an. Également accusé de divers « abus de confiance », Carlos Ghosn, qui n’avait que très peu de chances de voir le parquet se prononcer en faveur de sa remise en liberté conditionnelle, vient de prendre un sacré coup dur.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom