Actuellement derrière les barreaux au Japon, Carlos Ghosn a entrepris les démarches nécessaires afin de rendre les clés de Renault, société dont il était le patron depuis 14 ans. Son départ, forcé par les récents événements, pourrait toutefois lui rapporter énormément d’argent, et ce, malgré sa situation actuelle.

Ghosn, une prison dorée ?

Encourant jusqu’à 15 ans de prison, l’ancien homme fort de l’automobile pourrait empocher plusieurs millions d’euros. La raison est très simple. Quoi qu’il arrive, Ghosn percevra son salaire fixe de l’année 2018, soit un million d’euros, seule sa part variable – en fonction des résultats de l’entreprise – devrait être amputée puisque ce dernier aurait dû rester en poste jusqu’en 2022 pour en toucher la totalité, ce qui est impossible au jour d’aujourd’hui. Cependant, l’ancien patron de l’alliance Renault-Mitsubishi-Nissan pourrait bien percevoir “la liquidation d’actions qu’il a accumulées au fil de son règne“.

En effet, le nouveau conseil d’administration de Renault devrait se réunir sous peu afin d’étudier ce point, les actions gratuites perçues par le chef d’entreprise étant soumises à une condition de présence. Le pactole lui, est estimé à plusieurs centaines de milliers d’actions, dont la valeur pourrait atteindre les 20 millions d’euros. La notion de “présence dans la société” restant floue, les actionnaires vont donc devoir trancher au mois de juin prochain.

Un pactole estimé à 30 millions d’euros

Mais ce n’est pas tout. Au mois de mars prochain, Ghosn fêtera ses 65 ans et pourrait de fait, faire valoir ses droits à la retraite. En tant qu’ancien directeur général de Renault, celui-ci aura le droit à une indemnité de 800.000 euros par an. À cela, s’ajoutera une possible indemnité de non-concurrence, en d’autres termes, Renault pourrait bien le payer pour qui celui-ci, s’il était libéré, n’aille pas travailler pour une société de la même branche. Selon certains chiffres, cette somme pourrait atteindre “deux ans de rémunération brute totale“, soit 4 millions d’euros. En tout et pour tout, Carlos Ghosn pourrait donc percevoir entre 25 et 30 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire