C’est une anecdote racontée par un professeur d’université en Chine dans une tribune diffusée par le site français “Le Monde”.

Dans une tribune publiée par “Le Monde” sur la CPI et le cas Laurent Gbagbo, Morten Bergsmo, professeur dans une faculté de droit de l’université de Pékin, raconte la réaction des étudiants chinois avec qui il a partagé un article faisant des révélations sur les collusions entre la Cour pénale internationale et le pouvoir français à l’époque de l’arrestation de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

A l’époque rappelle-t-il, Sarkozy était un proche d’Alassane Ouattara, et des contacts avaient été établis entre son pouvoir et la Cour pénale internationale pour “pour s’assurer que Laurent Gbagbo soit placé en détention quand Alassane Ouattara prendrait ses fonctions, jusqu’à ce que la CPI ait fini de préparer son dossier“.

Des étudiants interloqués par la situation

Informés de cette situation, les étudiants chinois à qui M. Bergsmo donne des cours à l’université de Pékin ont eu une réaction sans appel : « Vous voyez, professeur, nous vous avions dit que les juridictions internationales ne pouvaient pas être indépendantes face à des gouvernements puissants. Elles sont forcément instrumentalisées. C’est pourquoi la Chine ne doit pas rejoindre la CPI. ».

Il précise que parmi ces étudiants, certains aspirent à occuper des fonctions de dirigeants. Pour rappel, Laurent Gbagbo est incarcéré suite à des accusations de crimes contre l’humanité après la crise post-électorale de 2010 – 2011. Plusieurs personnalités ont reproché à la CPI sa partialité, affirmant que la Cour pénale internationale participe à la justice des vainqueurs, et qu’elle n’a inculpé aucun proche de l’actuel président, alors que des crimes ont été commis dans les deux camps.

6 Commentaires

  1. Jusqu’au jour où les Africains se reveilleraient de leur sommeil et prendraient conscience du mépris à leurs propres intérêts!

  2. GBAGBO ET BLÉ GOUDE véritables patriotes africains sont victimes des turpitudes et machinations politiques de la France.Mettez fin rapidement à cette SÉQUESTRATION qui ne dit pas son nom

  3. Quelle HONTE… Gbagbo et Blé Goude sont SÉQUESTRÉS à La Haye.Acquittés le mardi 15 janvier ils doivent être LIBÉRÉS IMMÉDIATEMENT.
    Sarkozy à la Cpi.

  4. Je ne sais pas que mes propos étaient injurieux je vous présente mes excuses mais pour moi pour extirper le mal dans une société il faut couper la racine
    Merci

  5. Après plusieurs années de procédure et d’incarcération, la cour déclare que l’accusation n’a pas pu prouver les faits reprochés aux accusés.
    Même chose dans le cas de Jean Pierre BEMBA !!!

    L’objectif de l’arrestation de ces deux est politique. Et quand la politique se mêle au droit, il n’y a plus de justice, surtout si c’est entre des pays anciens colonisateurs et anciens colonisés.

    Il y a quelque chose louche avec cette cour. Moi je dis toujours, les pays africains n’ont rien à y faire.
    Je préfère la cour qui a jugé Hissène Habré. Il faut que les africains cesse de se laisser piétiner!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom