Une mission japonaise a rencontré hier lundi 14 janvier, le Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji. La construction du futur échangeur de Vêdoko était au centre des discussions.Le Directeur général des infrastructures a reçu hier lundi une mission japonaise impliquée dans la construction de l’échangeur de vêdoko. Les hôtes de Jacques Ayadji sont venus l’informer de la réalisation d’une étude préliminaire relative à la construction de cette infrastructure en février. Selon Nobuharu Shimizu, chef de la mission japonaise, un compte rendu de l’étude sera fait à l’Agence japonaise de coopération internationale. La mission sera de retour en juin prochain pour réaliser une autre étude mais cette fois-ci plus globale. De toute façon, assure-t-il, le rapport final des études sera prêt pour novembre 2019.

Loading...

“Si on veut régler un problème, on le fait pour de bon”

Jacques Ayadji souhaite que la mission japonaise accorde une attention particulière au carrefour de Kouhounou, au cours des études . Il n’aimerait pas que les embouteillages se remarquent encore au niveau du stade de l’amitié après la construction de cet échangeur. C’est ce à quoi on assiste actuellement  après l’érection du passage à niveau de Houéyiho . Le problème s’est déplacé au carrefour Vêdoko déplore t-il  « Nous ne voulons plus faire les erreurs comme par le passé. Si on veut régler un problème, on le fait pour de bon » a déclaré le Dgi. Jacques Ayadji a pour finir demandé aux usagers de ces tronçons et aux administrateurs routiers de travailler de concert avec la mission japonaise pour qu’elle dispose des informations nécessaires pouvant lui permettre de concevoir correctement le projet.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Et vive mon ***** que vous êtes . Gouvernement de ***; yayi boni lorsqu’il était aux affaires , dés ses 3 premiers mois , les échangeurs de l’église notre dame a démarré , ensuite le second échangeur vers houéyiyo , puis les beaux bâtiments administratifs , les nombreuses routes construites , lui yayi. Boni infatigable , sous la pluie , le soleil , la poussiére sur le terrain , ton talon a lui lui peur de se ” salir ” , mais pas peur de *** , *** le benin , et de restreindre les libertés des beninois

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom