Alain Lobognon, un député proche de Guillaume Soro a été placé sous mandat de dépôt en Côte d’Ivoire. Il est inculpé pour « divulgation de fausses nouvelles et incitation à la haine ».
L’ancien maire de Fresco Alain Lobognon n’est plus libre de ses mouvements. Il  a été arrêté hier mardi 15 janvier et placé sous mandat de dépôt. « Le substitut du procureur vient de me notifier que je suis mis sous mandat de dépôt. Enfin, de prisonnier en sursis, je suis désormais un prisonnier du Régime. La constitution encore violée. Que Dieu veille sur les ivoiriens » a écrit le député sur son compte twitter. La justice lui reproche la « divulgation de fausses nouvelles ».Il est aussi inculpé pour « incitation à la haine ».  En effet, le 09 janvier, M Lobognon avait annoncé sur les réseaux sociaux, l’émission d’un mandat d’arrêt contre Jacques Ehouo, l’un de ses collègues député.

“Les conditions d’un flagrant délit ne sont pas remplies”

Le procureur Richard Adou a aussitôt démenti l’information. Convoqué par la justice pour être écouté sur ses allégations, le député aurait nié les faits qui lui sont reprochés . Il dit détenir l’information du concerné Jacques Ehouo. Le secrétaire général du parlement lui aurait également confirmé la nouvelle. Normalement, Alain Lobognon ne devrait pas être arrêté à cause de son immunité parlementaire mais pour le procureur, le député a commis un flagrant délit.  L’avocat de l’ancien maire de Fresco conteste les propos de Richard Adou . « Les conditions du flagrant délit prévues dans le code de procédure pénale ne sont pas remplies dans le cas de monsieur Lobognon » estime Me Emile Sonte.

“J’apprends avec surprise l’incarcération d’un député…”

Pour rappel, Guillaume Soro avait rendu visite à M Lobognon le dimanche dernier pour lui exprimer son soutien .L’arrestation de ce dernier risque de fâcher le président de l’Assemblée nationale. Il a d’ailleurs  réagi sur internet: “J’apprends avec surprise l’incarcération d’un député de la République de Côte d’Ivoire Alain Lobognon” a t-il écrit. Cette affaire risque d’attiser les tensions  entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara. Le président du parlement n’était déjà pas content des poursuites judiciaires engagées contre son ami.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom