Quelques heures après la décision de maintien en détention à la CPI de l’ancien président ivoirien et son proche Charles Blé Goudé jugé à la Haye, ce dernier a réagi à travers un communiqué. Lire ci-dessous le communiqué

Le mardi 15 janvier 2019, la chambre de premier instance de la CPI (Cour Pénale Internationale), a acquitté le Président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé et a ordonné leur mise en liberté immédiate.
Le mercredi 16 janvier 2019, la même chambre a rejeté la requête de maintien en détention introduite par le bureau du procureur de la CPI.
Le même jour, le procureur a saisi la chambre d’appel aux fins d’obtenir un effet suspensif de la libération des deux accusés pourtant acquittés et innocentés.

Loading...

À la surprise générale, aujourd’hui 18 janvier 2019, la chambre d’appel, à la majorité avec deux opinions dissidentes, vient de faire droit à la requête du procureur, ordonnant le maintien en détention du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé.

Ainsi, malgré leur acquittement, le Président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé devront encore rester en détention jusqu’à 1er février 2019 pour une audience qui aura lieu à 9h30 au sujet de leur libération.

Par la présente, le Ministre Charles Blé Goudé voudrait féliciter sa dynamique équipe de défense pour le travail abattu qui a abouti à son acquittement donc à l’éclatement de la vérité.
Le Ministre Charles Blé Goudé traduit sa gratitude à tous les ivoiriens et ivoiriennes, aux démocrates africains et à toutes les personnes éprises de justice pour leur soutien et leurs prières.
Le Ministre Charles Blé Goudé note que la décision d’acquittement rendue en sa faveur le blanchi et l’innocente des crimes allégués pour lesquels il a été transféré devant la CPI.
Le Ministre Charles Blé Goudé considère cette décision d’acquittement comme une victoire éclatante de la vérité.

Tout en comprenant la déception des uns et des autres relative à son maintien en détention jusqu’au 1er février, le Ministre Charles Blé Goudé recommande à tous le calme, la discipline et la sérénité.
Savoir attendre le résultat d’un long combat dans la patience, est révélateur de la dureté de notre carapace acquise dans l’épreuve et de notre capacité d’endurance. Pour qu’une œuvre puisse traverser le temps et résister aux intempéries, il faut toujours le temps de lui donner une fondation solide bâtie dans le temps. Avec ces procédures parfois complexes et incompréhensibles, la justice, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, elle reste la justice. Tôt ou tard elle sera rendue !

À Dieu la gloire

Fait à La Haye, le 18 janvier 2019
Pour le Ministre Charles Blé Goudé,
Le porte-parole et directeur de cabinet
Youssouf Diaby

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Il y a une chose qui est sûre, si la CPI n’a pas rendu la justice aux victimes de guerre, ces dernières le ferons par eux même. Çà, j’en suis sûr 
    En tout cas demandez l’asile dans un pays européen sinon les abobolais vous attendent ici

  2. Le SEIGNEUR fait toutes choses bonnes en son temps!Quand le SEIGNEUR approuve les pas d’un homme, il dispose favorablement même ses ennemis.
    Que la grâce du Dieu TOUT-PUISSANT soit avec vous, S.E Laurent GBAGBO et M. Le Ministre Charles BLÉ GOUDÉ. AMEN!

    Que la sagesse de SALOMON habite les procureurs de 1ère instance et ceux de la chambre d’appel! Amen⛪

Répondre à GbetoMagnon Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom