Selon Bill Gates, la question de la modification du génome humain n’est pas encore assez abordée. Invitant, dans un récent billet de blog, au débat, ce dernier a toutefois mis en garde.Bill Gates se pose des questions. En effet, le fondateur de Microsoft estime qu’aujourd’hui, une question centrale n’est pas traitée comme elle devrait l’être, à savoir, la question de la manipulation des gènes. Selon ce dernier, cette avancée prometteuse dans le but de traiter certaines maladies humaines, pose de nombreuses questions éthiques.

Loading...

Bill Gates invite à ouvrir le débat

Surpris que ce point n’ait pas soulevé plus de questions ni d’inquiétudes que cela, Bill Gates développe. Dans les faits, ce nouveau type de remède par lequel l’édition génomique d’une personne est modifiée par des médecins dans le but de réparer un gène défectueux risque de créer de graves inégalités dans le monde, celle-ci ne s’adressant probablement qu’aux personnes aisées. Résultat, il pourrait y avoir un fort déséquilibre entre les citoyens dans l’accès aux soins.

La communauté scientifique condamne les premières avancées

Dans son billet de blog, Bill Gates continue, insistant sur l’importance d’avoir un réel débat autour de cette question. Une demande amplifiée par cette récente avancée d’un médecin chinois, qui, il y a quelques mois, a annoncé avoir réussi à créer les tous premiers bébés génétiquement modifiés. Une annonce qui a provoqué une véritable vague de questionnements au sein de la communauté scientifique qui n’a d’ailleurs pas hésité à tacler le projet, le qualifiant de “contraire à l’éthique“, voire même, préoccupant.

Le seul point positif que trouve Bill Gates aux travaux de ce scientifique ? Le fait que grâce à lui, le monde a pu enfin découvrir les limites de la transformation de notre génome, le débat ayant pu s’ouvrir. “Cette histoire est à suivre, car de grandes percées — certaines bonnes, d’autres inquiétantes— sont à venir“, a-t-il d’ailleurs prophétisé, faisant donc clairement part de ses doutes. Au moins, nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas été mis au courant.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom