Le procès ICC Services se poursuit à la Criet à Porto-Novo. Le président de cette juridiction spéciale a réclamé ce vendredi 04 janvier, la comparution de l’ancien ministre des finances Idriss Daouda. L’ex ministre de l’économie et des finances Idriss Daouda va devoir se présenter devant les juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) très vite. Cyriaque Dossa, le président de la juridiction spéciale a demandé ce matin au procureur spécial de faire les diligences nécessaires pour que  l’ancien argentier national soit écouté par la Cour. Cette requête du juge intervient après la déposition de Grégoire Ahizimè, ex coordonnateur de la cellule de surveillance des structures financières décentralisées du ministère de l’économie et des finances. Celui-ci a expliqué devant la Cour, dates et actes administratifs à l’appui comment il avait essayé d’attirer l’attention sur le dossier ICC Services.

Loading...

Le dossier de régularisation rejeté deux fois de suite

M Ahizimé indique par exemple que sa cellule a rejeté deux fois de suite le dossier de régularisation de la situation  d’ICC Services. Le président de la Cour estime que l’ancien ministre des finances doit être écouté probablement parce que la cellule que dirigeait M Ahizimè faisait  partie intégrante de son ministère et il aurait pu vite agir pour arrêter la saignée. Selon Grégoire Ahizimé, le ministre en manifestait l’envie en tout cas. L’ancien coordonnateur de la cellule de surveillance des structures financières décentralisées du ministère des finances a par ailleurs rejeté les allégations d’ Emile Tégbénou. En effet, M Tégbénou affirme avoir remis à Grégoire Ahizimè  une somme de 220 millions de FCFA.

Voir les commentaires

15 Commentaires

  1. Boule noire ou crâne chauve et rouge , toi pas gentil avec moi hein ! Moi y a fait quoi á toi , moi y a reservé nouveau sexe , pour toi y a défoncé moi , mais moi pas donné á agadjavi , lui y a déjà tundé

    • Kabako, bisoooouuus, je t’aime, je te veux dans mes bras à ODJE un vieux garçon musclé comme ça!!!
      OLLAH OUMAROU a viré de l’autre côté.
      Que toute personne qui le rencontre l’émascule sans anesthésie . On lui posera un sexe adapté à sa nouvelle configuration sexuelle

  2. Vous serez tous surpris sur ce site…on va mettre à l ècart tous les ennemis pilleurs de ce pays…commencer par yayi…komi…olla…

  3. La CRIET n’est pas compétente pour écouter Mr IDRISS DAOUDA.

    Mr DAOUDA en son temps a saisi son collègue de la justice pour poursuivre les promoteurs irréguliers, la suite cette cour le sait déjà!!!

    Le procureur général AMOUSSOU s’est opposé à la poursuite de ces hors la loi. Pourquoi la CRIET ne met pas immédiatement sous mandat de dépôt le magistrat AMOUSSOU ???

    Parce qu’il est du bon côté???
    C’est lui le grand responsable du problème. Ce procès théâtral, n’apportera rien. YAYI BONI en son temps a déjà fait le boulot.

    Que ce soit le coordonnateur de la cellule, le procureur AMOUSSOU,les officiers de police indélicats, même son propre frère qui allait prendre de l’argent en son nom, sans oublier bien sûr les promoteurs principaux et leurs complices. Ils étaient tous dans les liens de la détention avant l’arrivée de Patrice TALON.

    La dimension politique que TALON cherche à donner au procès est un échec. Yayi Boni jouit toujours une grande sympathie au sein de la population, même à Cotonou. Patrice TALON le sait.

    • Toi tu es juge?odhe beninois….Talon va vous faire ça dur dur!!!!c est un homme fort!!!!celui qu il nous faut avec nos mentalités!!!

      • A t on besoin d’être juge pour savoir comment son pays est organisé ???

        Si vous ne le savez pas, je vous invite à lire l’article 136 de la constitution, pour voir si la CRIET peut se subtituer à la Haute Cour de justice pour connaître des faits qu’on peut reprocher à un ministre dans l’exercice de ses fonctions.

        C’est aussi l’occasion de dire que, les juges qui se permettent de faire la volonté de Patrice Talon en violation de la constitution vont personnellement répondre de leurs actes.

        Un juge au Bénin n’est soumis qu’à l’autorité de la loi.

        Moi je sais que les magistrats de la CRIET ne respectent pas les lois de la République. Ils vont en répondre personnellement.

  4. Voilà donc comment travaille la justice Sous Talon. Incapable de méner une enquête sérieuse loin des Camaras, on invite les gens à accuser ceux que l’on veut qu’il soient accusés et on finit par condamner sans la moindre preuve. Si Monsieur Ahizimi et tous les autres qui ontravaillé sous Yayi Boni ne font pas attention, ils seront condamnés comme Mêtongnon et consorts sans preuve de culpabilité , puisque le chef l’aura souhaité ainsi.
    Je serais le ministre Douda, je ne me présenterai pas devant cette Crièt mais plutôt devant la haute cour régulièrement établie pour écouter et juger les anciens ministres.

    • Dommage que vous raisonnez de la sorte. Vous ne voyez PS la médiocrité dans laquelle le pays a été géré et qui était de règle? Les gens regrettent eux-mêmes d’avoir agi de la sorte, et l’ont fait parce-que c’était permis. Maintenant vous les défendez. Oh! Béninois, oh mon pays!

      • Ce n’est pas Patrice TALON qui fait le véritable procès ICC.

        Ce procès a commencé depuis sous TALON avec tous ces accusés. Patrice TALON fait perdre du temps et de l’argent à notre pays.

  5. La Criet met du temps à interpeller le fils de tchaourou .Son gendre K K croupit depuis deux dimanches à la prison civile de Madrid en Espagne .
    La seule consolation pour KK est qu’il pourra suivre gratuitement les matches du RÉAL et du Barça à la télévision Espagnole .Vivement ,que le fils de tchaourou soit coincé ✅😊✅

    • tu es vraiment comique cet affaire ICC est vraiment un perte de temps pour l’évolution du pays vraiment moi je comprends pas pourquoi nous n’allons pas oublié ça et faire autre chose moi je pense que c’est seul le président qui c’est ce qu’il veut raison pour laquelle il a lancé cet affaire

Répondre à Odje Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom