En Russie, le pouvoir du président Poutine veut alléger certaines dispositions légales pour prendre la décision qu’il faut en cas de détournement d’avion.

Cela peut paraître sans pitié : abattre un avion de ligne qui a à son bord des centaines de voyageur et qui a été détourné par des terroristes. Mais ce genre d’opération est légal en France et aux USA pour ne citer que ceux-là. En Russie, deux lois se contredisent littéralement sur la question. L’information a été donnée par Business insider : l’armée a le droit de tirer sur un avion de ligne détourné qui n’obéit pas aux ordres, mais dans le même temps, n’a pas le droit de détruire un avion dans lequel il y aurait des otages. Or en cas d’attaque comme celle du 11 septembre aux USA, ces deux conditions sont réunies.

Lever l’ambiguïté

Pour donc régler ce problème, le maître du Kremlin a instruit le ministère de la défense pour qu’il fasse voter une loi par les parlementaires pour régler définitivement cette ambiguïté : d’après les informations relayées par la presse occidentale, si le texte est adopté, l’armée russe pourra prendre la décision dans certains cas extrêmes d’abattre les avions de ligne qui n’obeïssent pas aux instructions seulement s’il y a «un risque réel pour la vie de plusieurs personnes, ou un accident environnemental, y compris la menace directe d’une attaque aérienne sur une infrastructure critique »

Voir les commentaires
Loading...

2 Commentaires

  1. Le *** de tsar qui se prend pour Staline commence à avoir la trouille car à force de chercher la merde tu finis toujours par la trouver c’est des bricoles de vouloir abattre des avions civil c’est vraiment qu’il commence à avoir la trouille les Russes ferais mieux de préparer la corde avant qu’il ne soit trop tard et vite “logique hum

    • Commentaire vide de toute substance par lequel on peut aisément remplacer par Trump ou Macron pour qui les cordes sont maintenant tissées et posées sur le gibet. De plus la référence Putin = Staline est totalement ubuesque. Apprenez l’histoire russe avant de dire n’importe quoi’ que l’on soit pour ou contre tel ou tel personnage politique

Répondre à Fernandez Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom