22 partis de l’opposition réclament une autre manière de gérer le Soudan. Par un communiqué, ils ont exigé du régime d’Omar el-Béchir l’organisation des élections pour rétablir la démocratie et les libertés publiques. « Un gouvernement de transition » ; « Des élections pour rétablir la démocratie et les libertés publiques ». C’est du moins les nouvelles exigences des formations politiques de l’opposition au Soudan.

Ces partis politiques rejoints par quelques anciens alliés du président Omar el-Béchir estiment que c’est la seule option pour surmonter la crise à nulle  autre pareille que traverse le pays depuis le mois de décembre.

En effet, à partir du 19 décembre 2018, le pays est confronté à une série d’émeutes inhabituelles. Les populations manifestent désormais pour exiger une réduction du prix du pain et la disponibilité de cette denrée qui est devenue trois fois plus chère alors que la situation économique était déjà assez désastreuse. Le Soudan fait face à une Pénurie de l’essence dans plusieurs grandes villes.

Pour juguler cette crise, ces 22 partis politiques de l’opposition pensent qu’en établissant un nouveau régime dans le pays, la confiance du peuple soudanais sera à nouveau gagnée. « Le régime de Béchir n’est pas en mesure de surmonter la crise, en raison de son isolement politique, économique, régional et international » avait indiqué le communiqué de ce collectif des partis de l’opposition.

Dégâts matériels et des pertes en vies humaines

Les manifestations contre la flambée des prix du pain ont tôt fait de se transformer en manifestation contre le régime du président au pouvoir depuis 30 ans. Ces mouvements de protestations qui ont gagné plusieurs grandes villes du pays ont enregistré d’énormes dégâts matériels et plusieurs décès. Le siège du parti de la mouvance (Congrès national) a été réduit en cendres. Pendant que les chiffres officiels faisaient état de 19 morts dont des membres de forces de sécurité, les organisations de la défense des droits de l’homme soutiennent qu’il y a eu 37 morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom