Sur la toile africaine, les récentes déclarations des dirigeants italiens ont provoqué une vague de réactions vigoureuses. Du Sénégal, en passant par la Côte d’Ivoire ou le Bénin, les internautes ont salué la “clairvoyance” des autorités italiennes qui ont taclé violemment la France l’accusant de maintenir l’Afrique dans la pauvreté causant ainsi une vague d’immigration sans précédent.

Au départ, une réponse du berger à la bergère

Si le vice-président italien, Luigi Di Maio, et le ministre de l’intérieur, Matteo Salvini, s’en sont pris de cette façon à la France, c’est surtout et avant tout parce que la France critique l’Italie dans sa gestion de la crise migratoire tout en ne prenant pas sa part d’immigration clandestine.

En l’attaquant sur le plan africain, l’Italie touche une corde sensible en France. Il faut dire que le pays essaie de se donner une bonne image après les magouilles organisées en Afrique dans les décennies qui ont suivi l’indépendance. De la Guinée Conakry en RDC, ou encore au Burkina Faso, la France a déstabilisé bien des régimes africains.

Un langage propre aux défenseurs de l’Afrique

Franc CFA, Appauvrissement de l’Afrique. Ces deux thèmes sont depuis très longtemps évoqué par les panafricanistes du continent. Il suffit de se balader sur les articles de LNT sur le sujet pour comprendre à quel point la jeunesse africaine a soif d’une indépendance totale et d’une liberté économique. Propulsé par les leaders panafricains du moment, ils ont salué les déclarations italiennes affirmant ça et là, sur nos pages facebook, mais aussi dans les groupes whatsapp et autres que les deux leaders ont totalement raison. Kemi Seba a pour sa part affirmé qu’il était derrière ces prises de position.

Rien à redire bravo le FCFA c’est la merde France laisse le sein africain…. Merci” a affirmé Miller sur notre article. “Di MAIO n’a dit que la vérité. Les Français tempêtent pour rien. Zéro!!! Ce sont des sangsues qui sucent tout le sang de l’Afrique. Merci Di MAIO!!!!” a renchéri Seka. L’internaute Zongo a lui dénoncé le fait que ce soit d’autres dirigeants qui prennent la parole sur ce sujet…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom