C’est un geste d’une bonté incroyable qu’un couple américain a été l’auteur. L’information relayée par la presse a ému bon nombre d’internautes dans le pays.

Et pour cause, un couple américain, Krysta Davis et Dereck Lovett a décidé de ne pas interrompre une grossesse qu’ils savaient condamnée, pour que d’autres personnes puissent connaître le bonheur. Ils savaient leur petite fille condamnée bien avant sa naissance. Celle qui est née avec des troubles cérébraux ne pouvait survivre.

Mais Krysta et Dereck ont décidé de laisser leur fille naître pour pouvoir faire don de ses organes à d’autres bébés malades. Pour eux même si elle ne pouvait vivre et grandir auprès d’eux, leur fille qui souffre de l’anencéphalie, permettrait à d’autres enfants de survivre. Un geste qu’on imagine à la fois douloureux, pour les parents qui ont dû accueillir la petite fille, tout en sachant qu’elle n’allait pas survivre, et ensuite donner ses organes à d’autres enfants. Et pourtant, lors de l’examen prénatal, quand ils ont découvert que leur enfant souffrait de l’anencéphalie, ils avaient le choix d’interrompre la grossesse ou de la poursuivre. Un véritable don de soi pour le couple.

Née le 24 décembre, la petite Rylei Arcadia Diane Lovett a déjoué tous les pronostics des médecins qui affirmaient qu’elle n’allait vivre qu’une trentaine de minutes. Elle a finalement tenu une bonne semaine. Elle a pu sauver deux bébés qui avaient besoin de valves cardiaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom