50 Cent : menacé par un policier, il a peur pour sa vie

La publication des récentes paroles tenues par un policier de New York au sujet de 50 Cent semblent avoir fait vraiment peur au rappeur. En effet, Emanuel Gonzales, officier du NYPD aurait donné l’ordre à ses hommes d’abattre Curtis Jackson en marge d’une réunion tenue au mois de juin dernier, afin d‘organiser la sécurité d’un combat de boxe auquel le chanteur allait assister.

Ainsi, c’est via Instagram que le rappeur a expliqué à ses fans avoir peur pour sa vie depuis qu’il a entendu parler de projet d’Emanuel Gonzales. Subissant des troubles du sommeil, le rappeur semble également être en colère de ne pas avoir été mis au courant plus tôt de ces déclarations. « Je ferme toutes mes affaires à New York, et je vais peut-être faire un procès à la ville », a-t-il d’ailleurs déclaré.
De son côté, l’officier en question est l’objet d’une enquête menée en internet. 

Publicité

Gonzales, en clash avec le rappeur

En poste depuis 30 ans, Gonzales traîne quelques casseroles, dont un clash avec le même 50 Cent. Celui-ci n’a d’ailleurs pas hésité à le qualifier de « flic ripou », faisant référence à sa tentative d’extorsion auprès du propriétaire de l’un de ses clubs favoris, le Love and Lust. « Je prends cette menace très au sérieux, et je vois ça avec mon équipe légale concernant la marche à suivre. » a confirmé le musicien qui envisage très sérieusement d’intenter une action en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *