Le 2 octobre dernier, le journaliste saoudien, Jamal Khashoggi a été tué à l’intérieur du consulat saoudien d’Istanbul en Turquie par un groupe d’agents saoudiens. Riyad avait livré plusieurs versions sur la mort du journaliste avant de reconnaître plus tard que Khashoggi a été tué lors d’une opération qui avait mal tourné. L’affaire a fortement ébranlé la monarchie du golfe.

Une personnalité haut placée de l’Etat saoudien cristallisait toutes les attentes. il s’agit du prince héritier, Mohamed Ben Salmane. En effet, selon les investigations des autorités turques et de plusieurs agences occidentales dont la CIA, il n’y a aucun doute que MBS ait joué un grand rôle dans l’assassinat de Jamal Khashoggi.

“L’Amérique n’étouffe pas un meurtre”

Le meurtre effroyable du journaliste avait consterné la communauté internationale et les autorités de la pétromonarchie furent plongées dans un tourbillon pendant de nombreuses semaines. Riyad a été sommé de faire toute la lumière sur l’assassinat de Khashoggi par plusieurs capitales occidentales dont l’allié historique, les Etats-Unis.

Cependant, Donald Trump, le président américain n’avait pas voulu prendre position dans l’affaire malgré le fait qu’il avait condamné le meurtre. Vu les nombreux liens stratégiques qu’il y a entre les USA et l’Arabie Saoudite, Trump avait indiqué que rien ne prouve que Mohamed Ben Salmane a joué un rôle dans le meurtre de Khashoggi. En tournée en Europe Centrale, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a indiqué que les Etats-Unis veulent que toute la lumière soit faite sur la mort de Jamal Khashoggi.

Lors de son déplacement en Hongrie, le diplomate américain a été interrogé sur le rôle des USA dans l’évolution du dossier Khashoggi. ” L’Amérique n’étouffe pas un meurtre. L’administration américaine travaille avec diligence dans ce dossier et continuera de demander des comptes à tous les responsables en fonction des éléments dont elle disposera.” dira Mike Pompeo.

2 Commentaires

  1. Washington est empêtrée jusqu’au cou dans cette affaire. Il va falloir que les preuves sortent en place publique pour obliger ces diplomates à la petite semaine à bouger dans le bon sens. Soit ils s’enfoncent complètement avec leur ami MBS, soit ils le lâchent et font de lui un renégat. La politique est un rapport de force et il faut forcer Washington à voir et dire la vérité au sujet de l’Arabie Saoudite.

  2. En diplomatie on dit la chose et on fait son contraire surtout venant de l’occident, il pue le mensonge. Ils disent que l’argent n’a pas d’odeur, la raison d’état n’a pas de morale

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom