L’information relative au limogeage du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale du Bénin, Barnabé Dassibli est confirmée. Le secrétaire général du gouvernement Edouard Ouin-Ouro a lu ce soir dans le journal de 20h de la télévision nationale, le décret pris par le président de la République à propos et celui de nomination de son intérimaire.

«Il est mis fin aux fonctions de monsieur Barnabé Dassigli en sa qualité de ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale» mentionne l’article 1er du décret n°2019-60 du 20 février 2019 lu par le Sg du gouvernement. Lequel décret prend effet à partir de ce mercredi. Le président de la République a pris ce même jour, un autre décret portant nomination de Alassane Seidou en qualité de ministre de la décentralisation à titre intérimaire cumulativement avec sa fonction de ministre des infrastructures et des transports.

Une affaire domaniale

Il est à noter que le limogeage de Barnabé Dassigli est intervenu suite à l’affaire relative à des opérations de lotissement et de transactions irrégulières ordonnées par le ministre de la décentralisation Barnabé Dassigli et le préfet du littoral Modeste Toboula sur le domaine de l’Etat à Fiyégnon 1 dans le 12ème arrondissement de Cotonou. Le même dossier a fait partir le préfet. Son homologue de l’atlantique Jean-Claude Codjia est nommé à titre intérimaire.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. c est un complot il veulent faire de lui un bouc emissaire, c est de la vrais ruse, juste pour influencer le peuple soit disant que la lutte n a laisse personne car on sait que la population hait le gouvernement a travers les actions de toboula donc il faut faire cela.

  2. Ainsi va la vie le malheur des uns fait le bonheur des autres. C’est Aditi Houdé qui va jubilé à son tour. Je vois mal un Dassigli sur la liste de Patrice Talon pour les législatives.

  3. Talon , tu n’es ni MAO , ni Fidel Castro ; ta justice expéditive , faite de ruses et de rages , avec les juges d’une cour dénommée criet et un procureur qui n’a de spécial que sa propension à tordre le cou au droit pour te satisfaire , vous connaîtrez bientôt votre descente en enfer ; et là , ce serait une grande jubilation populaire , même que le toboula qui en ce moment doit être sur son cul , la tête enfouie dans ses mains , va danser comme jamais , du fond de son trou de raton dans lequel vous l’avez expédié

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom