L’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) a ouvert ce matin, une « clinique électorale » à l’infosec de Cotonou. Le professeur Joël Aïvo, président de cette association a expliqué au micro de Soleil FM, la dénomination de cette initiative  censée poser un diagnostic solide sur les outils légaux adoptés au Parlement et qui induisent un changement dans l’animation de la vie politique.

A l’en croire,le terme “clinique électorale”a été choisi parce qu’il leur a semblé nécessaire à l’Abdc d’« opérer un diagnostic ensemble. Dans une clinique, poursuit-il, le médecin fait un diagnostic. Il donne des éclairages et explique aux patients les problèmes qui lui arrivent, les maux dont il souffre et fait quelques prescriptions ». Au terme des travaux, les participants feront donc le diagnostic des problèmes générés par les différentes réformes sur la question des partis politiques et sur le code électoral. Des réformes qui visent à assainir le paysage politique mais qui suscitent beaucoup de questions reconnaît  le constitutionnaliste Est-ce qu’elles n’apportent pas une part d’ombre ? Est-ce qu’elles portent quelque part une part de lumière, une part d’espérance ? s’interroge t-il.

“La situation est inédite”

Un peu plus loin dans son discours le professeur semble répondre à l’une de ses questions quand il aborde le contexte dans lequel intervient la « clinique électorale ». « Il y a une part d’ombre que nous avons le devoir d’éclairer » lance-t-il avant de poursuivre : «  C’est probablement la première fois que les parlementaires adoptent une loi sans savoir eux-mêmes quelle est l’explication de cette loi qu’ils ont adopté. Que eux-mêmes prennent l’initiative d’aller chercher les explications des lois qu’ils ont adopté auprès des gens qui n’ont été mêlés ni de près ni de loin à l’adoption de ces lois, ça veut dire que la situation est inédite » estime l’agrégé de droit constitutionnel.

16 Commentaires

  1. Commenter : C’est déplorable pour un pays comme le nôtre. Des honorables qui sont devenu comme des ___. Ils votent des lois dont eux même n’en savent rien. Simplement parcequ’ils veulent soutenir aveuglement un homme et non un peuple. Mais tout ça se comprend. Puisqu’ils sont des ___ et non pas ___ le droit constitutionnel. C’est pas de leur faute. Il faut qu’on revoir le profil de celui ceux qui seront appelés députés plus tard. Car, un vendeur de tomate ou des ___ de panneaux solaires ne ne peuvent voter des lois pour que les agrégés Universitaires consomment. C’est une insulte

  2. @Aziz
    Je partage ton scepticisme sur les intellectuels du benin…
    Mais dire que nos elites sont de qualite est discutable…
    j’ajouterais que de serieux doutes sur l’elite beninoise d’aujourdhui…
    Je ne penses pas etre de çes vieux grincheux qui pensent qu’a part leur generation, il n’y a rien de bon…
    Je reconnais et salue les qualites intellectuelles de ceux qui nous ont precede…
    Je reconnais et le salue qualites intellectuelles et patriotiques de certains jeunes…
    Je penses notamment a certains comme le jeune Amoussou, Korogone etc…
    Mais ceux que je vois au pouvoir me semblent avoir de serieuses deficiences intellectuelles, en termes de capacites a apprehender un probleme dans toutes ses dimensions et a y apporter des solutions systemiques…
    En partant des eminences grsises du 1er cercle comme Djogbenou, Dagnon pour arriver aux puiseurs d’eau comme Homeky, en passant par les serviteurs comme Wadagni, on a des « techniciens » plus ou moins rompus a des techniques limitees et etroites, mais pas des intellectuels capables d’apprehender les problemes de nos societes et tenter d’y apporter des reponses…
    C’est ce qui se reflete dans le PAG, collections de projets non finances sans ligne directrice , sans perspective transformatrice…
    Aivo a le courage politique de ne pas baisser sa culotte pour se la faire mettre par une bande vooyou sans foi ni loi…
    Faut il lui donner le bon dieu sans confession, non!
    Mais dans le silence etourdissant des compromissions , toute vois qui s’eleve est a saluer et nous saluons Joel Aivo

  3. Aziz , et ce logiciel de talon est tellement infecté de virus , que les béninois veulent l’extirper vite vite de leurs corps , âmes et esprits . logiciel qu’on peut appeler ” mi nan blô , yahé “

  4. mon dernier..mot de fin..pour cette matinée..

    dire..colporter..intoxiquer..les gens..pour dire…que talon n’a rien fait pour ce pays..en trois…ans…qui puisse impacter positivement..la vie quotidienne…des beninois…set un mensonge.

    les rupturiens..ont changé des logiciels..de comportement des beninois..et ça ..ce sont des faits

    Et je défie..quiconque…de me dire…quel gouvernement a relevé ce defit depuis 1960…

    Beaucoup..ont parlé….sans se donner les moyens de l’action…

    C’est mon avis….

  5. mon mot de fin…

    je conseille..totorino..et son clan..d’etre inspirés…..

    En une seule…journée…les beninois…peuvent anéantir..détruire…tout ce qu’ils ont acquis…..sur leur dos….

  6. mon age…mes expériences,mes vécues..mes observations…me donnent le droit..de dire..de façon péremptoire…que je connais..l’homme…et le beninois en particulier..

    Le beninois…est bipolaire….!!!..

    Tolérant,pacifique,et pardonne facilement….mais il peut etre d’une méchanceté..inimaginable…cynique..et faire preuve d’une telle sauvagerie….

    sujet de réflexion…n’est ce pas…

  7. je ne dirai pas…que nous les beninois..nous sommes meilleurs que les autres peuples africains…mais personne..ne peut nous refuser…d’avoir une élite de bonne qualité..!!!

    Volontiers..par qualité..j’exagère un peu…mais la conf de 1990…unique en afrique…nous place..en bonne place..

    une élite..bien instruite..éclairée…un peuple à 90% ill étré et analphabète..est un paradoxe…n’est ce pas…?!..

    il se fait…que ce peuple et son élite…n’ont pas su…qu’un seul individu…peut les mettre à terre..

    Oui..le gar ne parle pas…ne s’agite pas…calcule tout..et agit…selon un algorithme…qui lui est propre…il prend son temps….

    Il a fait voté des lois..par des députés…les yeux fermés…mais….dans les faits…il a piégé…tout le monde..meme ceux qui se réclament de lui…

    Mais sa seule erreur….c’est de croire…que ..nous sommes..des naifs….mais je parie….qu’il subira la honte de sa vie….puisque..il sera attaqué…sur..ce qu’il considère comme acquis…

  8. Quand on a des députés go.di.llo.ts et à la solde d’un homme, qui vous demande de voter les lois les yeux fermés sans trop de débats, voilà là où cela nous conduit. Si non comment comprendre que tu donnes toi mêmes le nom à ton enfant et tu vas demander la signification à une autre personne qui n’est associée ni de près ni de loin. Il vaut mieux en rire. Merci Prof. Aïvo, au moins il y a encore des élites comme vous qui savent s’affirmer.

  9. ollah.!!!
    je t’invite amicalement…à etre vigilent…

    faire confiance..à un intellectuel beninois…c’est une faute…

    Ils nous ont fait le coup..n fois..

    Qui pouvait imaginer…que le dessein des mercredis rouges…étaient ceux là..qui dans les officines…de ruse et de rage…sont en train..de détruire la démocratie..

    Ce joeil….moi je l’aime…mais..aurait il…les memes positions…s’il était ministre de talon….

    Donc..moi..je ne parie pas …mes attributs…pour tout le monde..

    Ce que je retiens de positifs…dans ce pays….depuis maintenant..10 ans…c’est le patriotisme,l’altruisme,le dévouement…d’un fils authentique..de ce pays…yayi boni…au delà…de sa nature..(et chacun en a)

    Et pour finir…les beninois..doivent assumer leur choix…..(et je précise…que je ne suis pas un démocrate)…

  10. Belle initiative talentueux professeur Aïvo , le bénin tout entier avec la gouvernance talon , a besoin d’être admis en clinique , clinique pour nous qui devrais être une assise ou conference nationale devant discuter des nombreux maux apparus au bénin , désormais dirigé par une mafia pire que ce qu’on observait en Italie ; et là l’apport des comme , aïvo , sont nécessaires

  11. Bravo Pr Aïvo, nous attendons des actions plus audacieuses de neutraliser la ruse et la rage en oeuvre au Bénin.

    Le dit professeur YACOUBOU doit prendre exemple sur ce jeune!!!

    Un universitaire prend position sur les problèmes qui se posent à sa société pour prévenir l’irréparable, il ne fait pas le constat comme tout le monde.

    Si on a manqué à son devoir, il faut apprendre donc à la fermer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom