Jacques Ayadji, le président du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) était récemment en France. Il y a rencontré les membres de son parti établis à Paris. Au nombre des sujets évoqués avec ses vis-à-vis, la création de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Selon le Directeur général des infrastructures du Bénin, cette Cour spéciale n’est pas parfaite.

Loading...
« Pour Moele-Bénin, (la Criet est) une innovation et j’invite mes compatriotes à la voir d’abord sous cet angle. Elle reste certainement à parfaire et les acteurs, les spécialistes du  secteur devraient s’y pencher car aucune œuvre humaine n’est parfaite » a déclaré Jacques Ayadji. Le président du Moele-Bénin a aussi opiné sur l’indépendance de la justice à l’ère de la Rupture. A l’en croire, il n’y a pas d’acharnement contre une catégorie de Béninois. « Je voudrais voir les faits soulevés et c’est sur cela que je voudrais qu’on se prononce » a exhorté le Dgi.

Un projet législatif pour élire les magistrats et juges des libertés

Il reste à souhaiter que nos magistrats instructeurs soient bien inspirés, pour dire le droit afin que l’on ne parle plus d’acharnement et qu’un juge ne se sente plus obligé comme ce fut le cas hier à fuir son pays après avoir rendu un arrêt de non-lieu dans un dossier ou le pouvoir de l’époque attendait une condamnation des prévenus, a-t-il souhaité. Pour régler ce problème d’indépendance des juges, le Moele-Bénin propose  un projet législatif d’élection et non de nomination des magistrats des parquets et des juges des libertés informe Jacques Ayadji.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. Voilà les malhonnêtes dont nous parlons!!!

    La CRIET est contraire à la lettre et à l’esprit de notre constitution, il n’y a pas de replâtrage possible pour des gens sérieux.

    Il faut refuser de voir la vérité en face, pour dire que la CRIET est perfectible.
    Pourquoi nous avons la cour constitutionnelle???
    Autant ne pas avoir cette cour, et nous allons tâtonner comme ça se fait avec Patrice TALON.

    Le Bénin a tout simplement dépassé le niveau de Patrice TALON. Nous n’avançons plus, c’est ça la vérité.

  2. Le prochain a passer devant la justice comme TOBOULA qui a pris boulet en pleine mâchoires et dents cassées s’appelle Président fondateur de MOELE

    • Bensouda , dit aussi caïman édenté , que je crois reconnaître , c’est bien à ça que je pensais , ayadji au gnouf , puis le laourou de la doaune , puis boco olivier , aussi dagnon , pik , ABT , gbadamassi , kassa , et le bouquet final , talon lui même en prison , mais lui envoyé par le peuple

  3. On aura tout vu au bénin , lui ayadji dit monsieur*** a lui aussi de militants à Paris !!! Madre dios , en plus il a des idées sur l’évolution de la justice au bénin , bientôt il donnera des leçons de chirurgie eux chirurgiens , lui ayadji qui , en temps que technicien en BTP ne sait pas construire un centimètre de route , mais il sait *** les adjudicataires , toucher ses **** .TCROUS

    • avoir un ****..des yeux de ***…celà ne casse pas des briques

      Ce ayadji comme la plus part des élites de ce pays ne sont mus…que par la haine,la jalousie,le nivellement par le bas..

      yayi…devait écouter..les gens..qui ne partageaient pas ses points de vues…comme ces derniers..devaient tout faire…pour influencer sa gouverance..faite d’impréparation…de gouvernance à vue..selon les humeurs…

      La méthode de yayi sera à décrier…mes les résultats salués..

      Un homme du peuple…humble,travailleur..et qui n’avait pas d’interets…à opposer à l’état

      Aujourdhui..la confusion du genre…est visible..et patent..

      Qui peut honnetement distinguer…..les interets du clan et ceux de l’état…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom