Le ministre du cadre de vie, José Tonato a procédé, le vendredi 08 février 2019, au lancement du projet de modernisation de gestion des déchets solides et ménagers. Destiné à la région du Grand Nokoué, ce projet vise à lutter contre l’insalubrité et promeut une gestion plus efficiente des ordures.

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre  dans les cinq communes du Grand Nokoué que sont Ouidah, Abomey-Calavi, Cotonou, Sèmè-Kpodji et Porto-Novo en ce qui concerne la gestion des déchets. Ces derniers seront dorénavant mieux gérer et en plus mieux valoriser. C’est ce qu’il convient de retenir du lancement officiel du Projet de modernisation de gestion des déchets solides et  ménagers, ce vendredi 08 février 2019. Pour le ministre du cadre de vie, José Tonato, qui a procédé au lancement de ce projet de lutte contre l’insalubrité, ce dernier va au-delà du simple ramassage d’ordures, c’est surtout un instrument de gouvernance qui a besoin du soutien de tous et surtout de l’accompagnement des populations bénéficiaires ainsi que des élus.

57 milliards pour 93 milliards

D’un coût prévisionnel de 57 milliards pour 93 milliards projetés, le Projet de modernisation de gestion des déchets solides et ménagers s’articule autour de plusieurs composantes majeures. Il s’agit entre autres de la pré-collecte, la collecte et le transfert des déchets solides ménagers, la conception et la réalisation des travaux d’amélioration et d’exploitation du lieu d’enfouissement sanitaire (sites de Ouèssè et de Takon), l’unité de traitement et de valorisation, la salubrité (balayage), le désherbage, le nettoyage manuel des rues et des places (curage des caniveaux), le suivi et le contrôle et un système d’information géographique.

A travers ce projet, c’est 90% des déchets issus de ces communes qui seront collectés afin d’améliorer les conditions de vie des habitants. La collecte ne se fera plus comme cela se faisait dans le passé. Désormais, ce sont des tricycles motorisés qui seront utilisés dans ce cadre. Mieux 80 engins lourds seront déployés pour transporter les déchets en dehors des villes vers les lieux d’enfouissement que sont Ouèssè et Takon. Il y aura également une ingénierie sociale pour le changement de comportements.

3.000 emplois générés

Le Projet de modernisation de gestion des déchets solides et ménagers dans le grand Nokoué génèrera 3050 emplois directs et indirects selon les estimations. Le Projet de modernisation de gestion des déchets solides et ménagers a été mis sous le contrôle de l’entreprise COVED. Cette dernière a signé avec la Société de Gestion des Déchets et de la Salubrité du Grand Nokoué (Sgdsgn),  une convention mettant le projet sous sa responsabilité. Pour la première année de la mise en œuvre de ce projet, un budget de 10 milliards sera alloué par le gouvernement.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire