C’est connu de tous, plus rien ne va à la Renaissance du Bénin(RB) depuis l’exclusion du président Léhady Soglo. Son remplaçant Abraham Zinzindohoué et ceux qui le soutiennent ont été traduits devant les tribunaux par l’ancien maire de Cotonou qui revendique sa légitimité à la tête du parti. Un procès a donc débuté il y a quelques mois.

“Personne n’était prêt”

On apprend que les avocats des deux protagonistes ont été convoqués  ce jeudi 7 février au tribunal de première instance de Cotonou pour une audience. Mais n’étant apparemment pas préparés ils ont demandé le report de cette audience pour le vendredi 22 février prochain. « Nous avons été convoqués hier pour une audience prévue pour le même jour, Personne n’était prêt » a laissé entendre l’un des avocats dans un journal de la place.

Rendez-vous donc le 22 février prochain pour la reprise de ce procès suspendu depuis novembre 2018. Il faut dire que la RB aile Zinzindohoué a déjà fusionné avec le bloc progressiste. Une décision en sa faveur signifierait probablement la disparition du parti.

1 COMMENTAIRE

  1. Dans ce proces il faudra expliquer pourquoi un juge membre du colleg devant prononcer le jugement s’est fait porter absent, empecant le tribunal d’emeetre un jugement…
    Et ce juge , qui a de fait permis aux voleurs de logo d’operer au nom decla RB se retrouve a la CRIET… et emet des jugement au nom du peuple beninois…
    Ces manoeuvres contre l RB par le clan Talon ne visait qu’ apporter un semblant de vie aux structures moribondes que Talon voulait creer et a cree en disloquant la RB et le PSD pour en faire des pieces de son bloc…
    Mais leslogo ne sont pas les hommes et les militants et il l’apprendra a ses depens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom