Il y a quelques jours, des marques phares de la haute couture ont fait l’objet de polémiques après que celles-ci aient mis en vente des articles qui avaient trait au blackface. Parmi ces marques, on peut citer Prada et Gucci. Gucci a particulièrement retenu l’attention, la marque de luxe italienne avait proposé dans sa collection, un pull col roulé qui rappelait un blackface. L’article avait provoqué une vague d’indignation au sein du showbiz américain.

Des stars de la chanson et du cinéma US se sont insurgés contre le pull signé Gucci. Des personnalités comme T. I, 50 Cent, Spike Lee, Soulja Boy, avaient alors lancé une campagne de boycott de la marque italienne. En guise de protestation, 50 Cent avait brûlé dans une vidéo, un T-Shirt Gucci, il avait alors indiqué qu’il voulait désormais se démarquer de la marque.

La guerre est déclarée

Une autre célébrité afro-américaine a décidé de ne pas boycotter Gucci, il s’agit de la légende américaine de la boxe, Floyd Mayweather. Le multiple champion du monde estime que la polémique autour de Gucci est un faux débat. Alors que le pull de la marque italienne faisait couler beaucoup d’encre et de salive, Floyd Mayweather s’était alors rendu dans une boutique Gucci pour effectuer des achats. La posture de la légende de la boxe a passablement irrité 50 Cent qui a critiqué avec virulence Mayweather. T.I a lui aussi violemment pris à partie le boxeur.

Floyd Mayweather, connu pour ses punchlines mémorables n’a pas tardé à réagir face aux propos de ses détracteurs. Selon lui, ceux qui polémiquent sur le pull Gucci ne sont pas des exemples car dit-il, ces derniers font la promotion de la drogue, du sexe, du meurtre dans leurs chansons. Le boxeur ajoutera que ce sont des hypocrites en perte de notoriété, qui cherchent à se refaire une santé médiatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom