Une stratégie d’attaque qui fait froid dans le dos. En effet, deux militaires des forces armées burkinabés ont trouvé la mort le 14 février dernier, non loin de la ville de Djibo, située dans la province du Soum, après être tombés dans le piège tendu par des terroristes. Une stratégie macabre qui prouve que ces derniers ne reculent devant rien.

Dans les faits, une équipe composée de plusieurs militaires burkinabés, s’est rendue à quatre kilomètres de la ville de Djibo, afin de constater la découverte d’un corps sans vie. La personne en question, était notamment habillée en tenue officielle des forces armées locales. Cependant, le corps sous ces affaires, n’était autre que celui d’un terroriste. Ce terroriste, décédé des suites de ses blessures après un long combat, a été rhabillé par ses partenaires qui ont profité de l’occasion pour dissimuler un engin explosif.

Deux décès constatés et six personnes blessées

Forcément intrigué de découvrir « l’un des leurs », mort, à la sortie de la ville, la troupe de militaires décide de manipuler le corps afin d’effectuer les premières vérifications. C’est en le touchant que l’engin explosif, parfaitement dissimulé, se mettra en marche. La détonation tuera deux hommes, le médecin militaire et son assistant, en blessant six autres. Une méthode difficile à comprendre qui tend d’ailleurs à prouver que les militaires sont plus que jamais visés.

L’armée va devoir réadapter ses stratégies

En effet, jusque-là, les forces terroristes s’attaquaient principalement aux commissariats et brigades de gendarmerie. Si le fait de s’attaquer à des militaires n’est pas nouveau, ce type de ciblage reste néanmoins assez rare. Un constat qui fait frémir certains officiels, d’autant plus que les terroristes sont désormais en possession des tenues officielles de l’armée. Reste maintenant à savoir si cette attaque fait partie d’une stratégie globale ou n’était autre qu’un cas isolé mais une chose est certaine, les forces bukinabées vont devoir s’adapter.

4 Commentaires

  1. Ces deux décès résultent de l’incompétence des forces de défense et de sécurité du Burkina. En temps de guerre on ne manipule pas un corps sans prendre des précautions préalables. A défaut d’avoir un robot , on prend une longue tige pour bouger le cadavre d’abord. n’importe quel quidam en occident aurait pris cette disposition avant. En Afrique nos armées sont tellement mal formées qu’on a l’impression d’être en présence des enfants de cp. Aujourd’hui les burkinabè doivent comprendre que même le corps de leurs mamans ou papas peut être piégé, simple stratégie djihadiste. Je m’incline quand même devant la mémoire de ces deux soldats ont été victime des tares de la chaîne de commandement.

  2. Je suis perdu.
    Burkina faso.
    Où sont les hommes fiers ?
    Des terroristes qui ne peuvent pas passer inapperçus. Ils ne sont pas invisibles. Donc protégés par ces hommes fiers ?
    Où est le Burkina paisible, accueillant, beau et sauvage.
    Ne me dites pas que l’on ne sait pas où sont et qui sont ces terroristes….
    Si chacun surveille, veille, regarde, chacun peut lancer des alertes. Et mettre fin à ce délabrement.
    Restez fiers, ou ne le soyez pas…

  3. inconnu 18 février 2019 à 11:50
    j’ai pas l’habitude de commenter les infos.très souvent je lis et je passe.mais je comprends maintenant pourquoi les gens se mettent a mal vous parler après vos publications. mon frère toi qui publie cet article est ce que tu as besoins de dire que ces terroristes ne reculent devant rien??tu veux maintenant appeurer la population ? ?qu’est ce que tu gagnes en faisant leur pub???franchement tes mots me déçoivent.

  4. j’ai pas l’habitude de commenter les infos.très souvent je lis et je passe.mais je comprends maintenant pourquoi les gens se mettent a mal vous parler après vos publications. mon frère toi qui publie cet article est ce que tu as besoins de dire que ces territoires ne reculent devant rien??tu veux maintenant appeurer la population ? ?qu’est ce que tu gagnes en faisant leur pub???franchement tes mots me déçoivent.

Répondre à Raoul Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom