L'ex président Dr Boni Yayi

Après la disparition de son épouse,  Lionel Zinsou reçoit les condoléances de l’ancien président Boni Yayi. Celui -là  même qui l’a nommé au poste de Premier ministre il y a quelques années. « Je viens d’apprendre avec beaucoup d’émotion le deuil qui vient de frapper notre compatriote Ancien Premier Ministre Lionel Zinsou » a écrit Boni Yayi dans un post publié sur sa page Facebook.

« En cette circonstance douloureuse de la perte cruelle de Marie, je voudrais lui témoigner ainsi qu’à toute sa famille, mon affection , celle de ma famille, de la conférence des anciens ministres du gouvernement et du peuple Béninois  » a poursuit l’ancien président qui dit être de cœur et en union de prière avec le banquier d’affaires. Boni Yayi a par ailleurs remercié le franco-béninois pour sa contribution à l’édification du Bénin.

“Cela est une immense perte”

« Monsieur le Premier ministre et cher Lionel, notre sœur, notre mère, votre épouse, s’en va en laissant trois enfants, cela est une immense perte. Mais sachez Monsieur le Premier Ministre que tout est grâce ! Dieu a donné, Dieu a repris que son nom soit béni…Puisse-t-il dans sa miséricorde infinie accueillir Marie votre Chère dans sa lumière éternelle et qu’il veuille sur vous et toute votre famille » a ajouté le président d’honneur des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE).

Voir les commentaires

12 Commentaires

  1. Mes condoléances mr zissou . D’autres on compris et d’autres non pas encore compris l’importance de la douleur. Au Bénin nous sommes sur un terrain de foot où chacun joue avec sa potentialité pour montrer qu’il est bon . Mais jusqu’à quand ?

  2. Vraiment, Yayi est atteint de “potentite”, il est malade du pouvoir. Il ne va vraiment pas bien. Sinon, comment comprendre qu’il prétende encore en ce moment agir au nom du peuple. De deux choses l’une: ou bien, il n’a jamais compris ce qu’est le pouvoir d’État en République ou alors, il est un véritable clown comme l’a déjà fait remarquer quelqu’un. Si dans tout ça, il y en a qui n’y voient aucun problème cela voudrait dire que ses dix ans de règne en ont abêti certains à qui il manque une éducation civique la plus minimale. C’est donc un désastre puisqu’il aura accentué l’ignorance de nombreux jeunes incultes.
    Il est vraiment malade et il faut qu’on commence à le prendre au sérieux. Autrement, il ne faudra pas faire l’étonné un jour quand le mal se manifestera de façon plus aiguë

  3. Cher compatriote et ancien premier ministre Lionel Zinsou,

    en ces heures douloureuses, où vous venez de perdre votre chère épouse, le Bénin fraternel s’associe à tous les hommes de coeur pour adresser les sincères condoléances á vous-mêmes, à vos enfants et à toute votre famille. La perte d’un être aimé est ce qu’il y a de plus douloureux dans la vie d’homme. Mais les voies de Dieu sont impénétrables. Adorons-les et soumettons-nous afin que le tout puissant, créateur du ciel et de la terre accepte dans son royaume céleste votre épouse défunte pour le repos éternel.

  4. Talon est un homme belliqueux animé par la vengence dans le Coeur. Comment voulez-vous qu’il ait un Coeur noble. Il ne connait rien de la Fraternité humaine. Pourtant la dévise de notre Nation commence par: Fraternité. Lui il répond toujours aux Reflex des vendeurs d’esclaves.

  5. J’ai déjà fait remarquer sur ce forum les divaguations du clown Yayi qui a présenté récemment ses condoléances “au nom de la patrie” au Prefesseur Aguessy à l’occasion du décès de son épouse. Trouvez-vous normal de tels agissements? En quelle qualité ose-t-il présenter ses condoléances en notre nom à tous. Ce Kaléta continue dans la provocation et si on le laisse persister cela ira crescendo. Et il récidive encore avec Lionel Zinsou. Décidémement!!!!!!! C’est le lieu d’arrêter ses clowneries pour éviter qu’il ne soit interpellé un de ces quatre matins.
    Il se croit toujours dans ses séances de Conseils des Ministres ponctuées par les minutes de silences en mémoire du cousin de la mère de la Tante paternelle du petit frère de la Première Dame. Des incongruités que nous avons avalées stoiquement des dizaines d’années durant… Ca suffit maintenent.
    Quant à la présentation des condoléances et voeux par Patrice Talon, il est libre de se plier à ces convenances en fonction des raisons d’Etat. Sinon, il s’agit de condoléances qui relèvent du domaine privé, sujet pour lequel il déteste s’épancher comme YABO Gnimwè, gnindié…
    Un brouillon, désordonné, qui continue de faire la honte de notre pays…..

    • Tu dis interpeller…un de ses quatre matin..!!?

      Si les siciliens..en avaient les moyens…il le feraient..

      Avaler..une abeille…c’est pas facile..!!!

      La popularité de yayi…qui est la conséquence de votre échec…est là..

      pag par ci….pag par là…gnan…gnan….celà suffit comme ça..allomann

      Dans votre camp..on mouille…grave..et à votre place..je ferai déjà les cartons…et munissez..de couvertures chaude….car ici…il fait froid deh..

      Les resto du coeur…vous attendent….

      Comme tu es mon ami…tu sera bien reçu..gite et couvert assurés…

  6. Il faut déjà remarquer que le président Talon n’a pas jugé utile de présenter les félicitations de la nation au père de Lionel Zinsou, lorsque ce dernier a été admis à l’académie française de chirurgie. Et pourtant, dans d’autres pays, ce compatriote aurait été célébré comme un héros.
    Mais notre président n’a pas de grandeur d’âme, ni de coeur. Il se plait d’ailleurs à s’en enorgueillir. Donc ne soyons pas étonnés.

    • Bien vu et bien dit: un Président qui, “chaque jour ne pense qu’à lui et à lui seul” comment voulez-vous que ses compatriotes lui tiennent à coeur. C’est du cinisme simplement.

  7. Il y a quelqu’un qui ne fait pas son job au service communication de la Présidence.
    Cet homme a été 1er Ministre et candidat aux élections présidentielles tout de même.

  8. Mes condoleances au ministre et à sa famille.
    Mes félicitations au President Boni YAYI qui a compris que l’amitié s’etend à jamais.
    Certes, M.le president YAYI, Cela n’est pas de votre ressort de présenter les condoleances au nom du peuple Béninois. Ce peuple à choisir ses répresentants pour cette tâche.

    Erreur de communication donc…
    A moins que c’est moi qui se trompe.

    • Je ne pense pas que ce soit une erreur de communiation.
      Je crois plutôt que c’est de la provoc. Pour démontrer que celui qui devrait présenter les condoléances en notre nom à tous, n’a pas assez d’élégance pour le faire. Et pourtant Zinsou lui avait montré la voie en le félicitant à l’occasion de son élection et en assistant à son investiture. Mais les bonnes manières, on les a ou on ne les a pas. Et ça ne s’achète pas à coup de milliards.
      Du coup, lui Yayi présente les condoléances en notre nom à tous, afin que le 1er ministre Zinsou ne reste pas sans le réconfort du peuple béninois.
      Tant que nous n’aurons pas appris à faire preuve de bienséance, au-delà de nos clivages politiques, nous nous comporterons comme des ennemis et non des adversaires. C’est une des raisons pour lequelles chaque alternance est l’occasion d’une chasse aux sorcières et d’éternels recommencements. Et pourant, nous disons tous aimer ce pays qui nous est commun.

  9. Et les Kl.éb.és de la rupture viendront encore dire pourquoi Yayi présente ses condoléances à Zinsou. C’est simplement un homme de Coeur et de compassion pour les autres. je me joins á lui pour dire aussi mes condoléances à Mr. Zinsou

Répondre à Karl Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom