Un phénomène assez inhabituel a suscité la réaction des autorités religieuses au Gabon. En effet, une école privée ouverte à toutes les confessions religieuses a dû faire appel au curé de la paroisse de la zone pour des prières d’exorcisme. Même l’association des tradithérapeutes de la région de Port-Gentil n’a pas pu s’empêcher de réagir face à ce phénomène qui a suscité beaucoup de réactions sur la toile. « En notre qualité de gardiens du temple de nos traditions, nous refusons que nos enfants, nos jeunes sœurs et frères lycéens et collégiens soient manipulés de la sorte ». 

Loading...

Ces propos du représentant de cette association rapportés le journal L’Union, dénoncent cette situation . En effet, plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les pensionnaires de ce lieu d’apprentissage entrant en transe tel des adeptes d’une divinité dans un couvent. L’école située à Port-Gentil, la capitale économique du pays était devenue célèbre sur la toile pour ces événements

« Retour à la sérénité »

L’arrivée du père Gérard de Vautibault aura eu pour mérite selon les observateurs de « confier le collège Delta aux mains de Dieu, de sorte qu’il en soit le seul maître ». Le quotidien gabonais L’Union présente le passage du prélat  originaire du diocèse de Montpellier comme celui qui a permis que les choses rentrent dans l’ordre. « Pour un retour de la sérénité dans l’établissement » avait laisser lire cet organe de presse à sa Une.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom