Depuis le déclenchement du mouvement des gilets jaunes il y a plusieurs semaines en France, le couple présidentiel formé par Emmanuel et Brigitte Macron, cristallisait de nombreuses critiques chez les contestataires. Durant les trois mois de contestations sociales, la première dame n’a pas été épargnée. Il était reproché au couple présidentiel, leur déconnexion des vraies réalités des Français.

Sans langue de bois, on peut dire que le pouvoir d’Emmanuel Macron a dangereusement vacillé, le président français était acculé de partout et son entourage, débordé par la colère des Français. A un moment, la démission du locataire de l‘Élysée a été amenée sur la table, tant la pression était immense. Les manifestations étaient d’une rare violence notamment dans des villes comme Paris. Brigitte Macron a suivi de près les différents débordements lors des rassemblements des gilets jaunes. La première dame française a ainsi vu son effigie brûlé lors des contestations des manifestants.

J’ai été saisie par ce qui s’est passé

Le vendredi, la compagne du président de la république s’est rendue dans la région profonde, précisément à Bar-le-Duc. Elle y était avec son ami et coordonnateur du loto du patrimoine, Stéphane Bern. Ensemble, ils ont visité un édifice historique de la région qui doit subir une rénovation à la faveur du Loto du patrimoine. Ce fut aussi l’occasion pour Brigitte Macron d’aborder pour la première fois la question des gilets jaunes.

Depuis le début de la contestation sociale on ne l’avait pas entendu sur le sujet. Elle fut ainsi questionnée sur les différents débordements qui ont eu lieu lors des manifestations, notamment le saccage de certains édifices emblématiques de la république telles que l’arc de triomphe. ” J’ai ressenti une immense tristesse. Oui, de la tristesse. Ils ne savent pas ce qu’ils font.” Dira Brigitte Macron avant d’ajouter qu’elle fut marquée par les violences. ” J’ai été saisie par ce qui s’est passé. Ils n’ont pas compris ce qu’ils faisaient. Le dialogue a été rétabli. Il faut que les gens de différents horizons se voient, qu’ils se parlent. Cela n’est pas assez fréquent, et c’est un problème.” La première dame a ensuite indiqué qu’elle va utiliser son rôle de première dame pour rapporter les craintes et les attentes des Français au président de la République.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire