Pédophilie : Fausse dénonciation contre un prêtre en France

Un couple de septuagénaire, convaincu de la lubricité d’un prêtre qui aurait voulu abuser de leurs petits-enfants, passe à la dénonciation sans preuve concrète. Marie-Jeanne et Jean-Louis Martin, se fondant sur des allégations et des suspicions ameutent tout le clergé et la justice de Châlons-en-Champagne dans la Marne. Outre l’évêque et le procureur, les associations engagées dans la lutte contre la pédophilie ont aussi été alertées par les deux grands-parents. Mais que s’est-il passé en réalité ?

Les faits

Les deux enfants en question âgés de 14 et 16 ans étaient chez leurs grands-parents pour un séjour quand ils ont rencontré le curé. Ce dernier leur a offert de les photographier devant un tableau dans une petite chapelle. Les photos faites, le prélat aurait demandé au plus jeune de revenir le lendemain pour réparer son vélo. Seulement voilà : les grands-parents des enfants informés par ceux-ci se sont alarmés et ont ameuté tout le monde.

Publicité

Accusés de dénonciation calomnieuse.

Aujourd’hui, les grands-parents se retrouvent au banc des accusés. D’accusateurs, ils sont devenus des accusés et seront jugés pour « dénonciation calomnieuse ». Leur avocat Me Jean Chevais déclare que ses clients « ont été alertés par le récit de leurs petits-enfants ». Il estime que les grands-parents « ont pris peur, ayant entendu plein d’histoires sur ce prêtre », ce qui explique leurs multiples dénonciations. Seulement la justice se fonde sur des faits et des preuves, pas sur des « histoires ».

Une réponse

  1. Avatar de Extra
    Extra

    On doit donner à ses deux vieillards, qui ont vieilli dans le mensonge, une punition exemplaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *