L’émission 100% Bénin de Sikka Tv a reçu ce lundi 11 février Barnabé Gbago. L’agrégé des facultés de droit est venu opiner sur les poursuites judiciaires annoncées contre Boni Yayi. L’ancien doyen de la Fadesp pense que le procureur spécial a manqué de sagesse en annonçant l’extension de l’action publique à Boni Yayi et à ses ministres. Actuellement croit savoir l’invité, il faut prioriser la paix. .

Laisser le pays dans la paix

« Je mets l’accent sur la pacification. Il faudrait qu’on laisse le Bénin dans l’Etat où on l’a trouvé. C’est-à-dire dans l’état où en 90, ceux qui ont initié la conférence nationale, ont tout fait pour que nous n’allions pas vers des lendemains sanglants comme on le voit d’ailleurs un peu partout en Afrique… Il faudrait que nous soyons toujours sur cette lancée là.Que ce soit chef de l’Etat, procureur spécial, ministres,il faudrait toujours penser laisser ce pays dans l’état où on l’a trouvé c’est-à-dire la paix » a déclaré Barnabé Gbago. L’ancien doyen de la Fadesp s’est également prononcé sur les sorties de l’ancien chef. Il pense qu’il n’y a aucune loi qui le lui interdit.

Le cas Yayi va t-il faire date dans l’histoire?

De plus, ces déplacements dans le pays n’ont pas causé de troubles à l’ordre public.Cependant, l’invité dit avoir un pressentiment. « Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure mais j’ai bien l’impression qu’on ne va pas trop le laisser faire. A un moment donné, on trouvera une solution. Soit une décision de poursuite ou de mise en accusation » a-t-il déclaré. Il faut dire que depuis le renouveau démocratique, aucun ancien chef de l’Etat n’a été traîné devant la Haute Cour de Justice. Boni Yayi sera-t-il le premier président à comparaître devant cette haute juridiction ?

3 Commentaires

  1. Il faut toujours penser à la paix pour le Bénin , Yayi ne parlera pas si on l’arrête oubien vous et moi on a pas pour nous. Moi je vote toujours pour la paix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire