L’application mobile de la discorde. En effet, une nouvelle venue dans le monde du smartphone a provoqué un véritable tollé dans le monde, poussant l’Arabie Saoudite à devoir se justifier. Selon certaines organisations de défense des droits de l’homme, cette application permet aux hommes de contrôler et surveille le déplacement des femmes.

Loading...

Née au Royaume d’Arabie Saoudite, Absher (le nom de l’application), permettrait selon le ministère de l’Intérieur, aux hommes, aux femmes ainsi qu’aux personnes âgées d’avoir accès à plus de 160 services différents, comme par exemple, effectuer une demande de visa en ligne ou de renouvellement de passeport. Face aux nombreuses critiques et accusations, ce dernier a d’ailleurs condamné la campagne « visant à mettre en cause l’objectif des services mis à disposition sur les smartphones ».

Des ONG qui se posent de nombreuses questions

Toutefois, ces explications ne sont pas du goût des ONG qui luttent en faveur du respect des droits de l’homme et de la femme. Ainsi, selon Amnesty International et Human Rights Watch, cette application permet à un homme de surveiller et contrôler le moindre déplacement d’une femme. Un constat qui est arrivé jusqu’aux oreilles des députés européens qui n’ont pas hésité à dénoncer ce nouveau service entravant certaines libertés. Du côté des États-Unis, même son de cloche, sauf que Google et Apple ont également été mis en cause. En effet, selon le sénateur Ron Wyden, il est impensable que ces deux géants du web cautionnent ce genre de service.

Apple va enquêter sut Absher

Dans les faits, les « tuteurs » de ces dames, peuvent recevoir une notification lorsque celles-ci se déplacent hors des frontières saoudiennes. Une situation qui a poussé Apple à réagir, Tim Cook ayant été questionné sur le sujet. S’il avoue n’avoir jamais entendu parler d’Absher, ce dernier a confirmé qu’il y jetterait un coup d’œil afin de s’assurer que l’application ne viole aucune des règles imposées par la marque à la pomme.

De son côté, Google n’a pas encore réagi. Rigoriste, l’Arabie Saoudite impose certaines lois très strictes aux femmes, comme le fait d’obtenir de son « tuteur » une autorisation de sortie du pays. Ce dernier peut également choisir le lieu de résidence et le futur marie de sa protégée.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom