En Europe, situation de crise! la France a décidé de rappeler son ambassadeur en Italie après des attaques sans précédent de l’Italie contre le pays de Macron. Au-delà de toute l’agitation médiatique autour de l’affaire, il convient de tirer les conclusions que nous allons énumérer dans la suite de l’article. Pour rappel, face à la réaction française, les deux leaders italiens ont décidé de changer de ton il y a quelques heures.

La leçon pour l’Europe

La première concernée par la situation tendue qui règne entre les deux pays reste l’Europe. Il y a pas si longtemps de cela, des dirigeants idéalistes avaient envisagé l’Europe comme un seul et même peuple à l’horizon de la fin du siècle. Les tensions permanentes entre les peuples, la montée de la misère dans la plupart des pays sont en train d’achever ce rêve qui n’avait même pas encore pu voir le jour.

Deux pays qui se sont opposés dans le passé, la France et l’italie se retrouvent dans une situation compliquée, même si elle n’est pas si dramatique et qu’une entente sera trouvée sous peu. Cette crise montre ainsi que l’europe peut imploser à tout moment si le taureau n’est pas pris par les cornes.

La leçon pour la France

Quant à la France, elle reçoit une véritable claque, elle qui se croyait entourée que d’amis. Les messages longtemps véhiculés par les panafricanistes sont entonnés avec ferveur au sein même du continent européen, et cela elle ne s’y attendait pas! Alors là pas du tout. Quant à la réalité des accusations de l’Italie, il ne fait aucun doute que la France et d’autres puissances occidentales ont une part de responsabilité immense dans la situation actuelle en Afrique. Il faut être soit aveugle, soit membre des gouvernements occidentaux pour refuser de l’admettre.

On en veut pour preuve, les nombreux assassinats de présidents et de leaders africains, au lendemain des fameuses indépendances et jusqu’à la fin des années 80; il y a également les déstabilisations des pays qui ne voulaient pas s’aligner sur la doctrine occidentale. Dans un passé plus récent les interventions scandaleuses de la France en Côte d’Ivoire et en Libye ont bouclé la boucle créant une situation potentiellement explosive dans toute la sous-région. Inutile de rappeler ici le drame causé par la violente tragédie libyenne. On peut en outre citer le cas de certaines sociétés comme Areva qui ne paient pas des impôts à la hauteur de leurs activités dans les pays (lire cet article de France).

Seule porte de sortie pour l’hexagone, réduire son influence en Afrique, cesser de soutenir des régimes corrompus et déstabiliser les dirigeants honnêtes. Pourquoi? La France n’est plus à l’époque de Napoléon, où elle pouvait se permettre de faire la pluie et le beau temps. c’est un fait! Elle est surplombée par de nombreuses puissances dont les USA, la Chine, l’Allemagne pour ne citer que ceux-là. Il est donc temps que des relations d’égal à égal soient mises en place au risque de déstabiliser l’Afrique mais aussi l’Europe, tant la jeunesse du continent noir a soif de renouveau.

La leçon pour l’Italie

Quant à l’italie, il ne sert à rien de jouer au dur et de changer de ton ensuite. Adopter une ligne et s’en tenir quelles que soient les conséquences est un principe fondamental. S’il est bien vrai que l’Italie d’aujourd’hui n’a rien à voir avec la Rome antique, tant sur le point du rayonnement culturel que sur le point de la puissance économique et militaire, la France n’est plus non plus le pays de gaulois sauvages sans culture de l’antiquité… Comprenne qui pourra!

MBA Francis (Enseignant au Gabon)
Cet article a été envoyé en exclusivité à LNT. Toute reproduction est interdite!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom