Face à la résurgence des attaques terroristes dans le Nord du Burkina Faso, le gouvernement de Rock Christian Kaboré continue de s’armer pour régler la situation. Au total une dizaine de nouvelles nominations a été prononcée à la tête de l’armée de ce pays. Ces hommes qui auront la lourde mission d’affronter et de repousser les velléités djihadistes hors des frontières du pays sont nommés à la tête de structures clef de l’armée.

Il s’agit en effet, des structures comme l’armée de terre, des trois régions militaires, du groupement central des armées et des services de renseignement. Le colonel Gilles Bationo prend donc la direction de l’armée de terre. Son parcours témoigne de la qualité de l’expérience qu’il a pu emmagasiner de par ses fonctions antérieures. Il était avant sa nomination le commandant de la première région militaire. Il avait également commandé le bataillon Badenya déployé au Mali en 2013.

Plusieurs entités de l’armée changent de mains

A la tête des trois régions militaires, on peut nommer respectivement les colonels Yves Patrick Ouédraogo, Adam Néré et Moussa Diallo. Le colonel-major Sawadogo Oumarou quant à lui assure la direction du Groupement central des armées. Les divisions des opérations, de la formation et des renseignements au sein des forces armées burkinabè ont également changé de responsables.

Rappelons qu’avant ces nouvelles nominations au sein de l’armée du pays des hommes intègres, le ministère en charge de la défense ainsi que le commandement général de l’armée avaient changé de mains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire